It seams that module Activation (mod_jstats_activate) is not installed correctly. Please refer to JoomlaStats extension installation problem page.


Ateliers de pratiques
Pour préparer l'Atelier de pratique « Corps & voix en EPS » des 30/01 & 01/02, avec M. Boizumault Imprimer Envoyer
Écrit par Stéphane SAPIN   
2019 logo AEEPS Paris IDF
 
Cher·ères collègues et futur·es collègues,
 
Nous avons le grand plaisir de vous proposer jeudi 30 janvier (19h00 - 21h30) et samedi 1er février (9h00 - 16h30) un Atelier de pratique sur le corps et la voix des professeur·es d'EPS au service de la relation pédagogique, du climat de classe et des apprentissages. Cette rencontre sera animée par Magali Boizumault1.
Nous vous présentons ci-dessous le déroulement prévisionnel de la journée du samedi afin que vous puissiez vous organiser au niveau des supports vidéo. Notre ambition est en effet :
  • le samedi matin, de vous faire vivre des exercices « pratiques » spécifiques autour de la gestion de sa voix, de son corps. Ceux-ci auront pour objet une prise de conscience de l'importance de se mettre en scène corporellement pour se préserver et optimiser ses interventions dans ses classes ;

  • le samedi après-midi, d'organiser des binômes enseignant·es / étudiant·es (pour les enseignant·es expérimenté·es qui ont des stagiaires L3, MEEF 1 ou MEEF 2 et veulent se perfectionner dans le conseil pédagogique) ou enseignant·es entre-eux·elles qui analyseront, à partir de leurs vidéos, leurs gestes professionnels sur la base d'outils proposés par M. Boizumault (à travers le filtre des interactions non verbales notamment). Les séquences filmées pourront porter sur diverses APSA et concerner : une prise en main de la classe dans la cour, une prise en main de début de séance, une présentation de situation d'apprentissage, des régulations de leçon, un bilan.

Si cette formation vous intéresse, n'hésitez donc pas à vous faire filmer avec vos élèves et à venir le 1er février avec vos capsules vidéo !
 
Bien amicalement,
 
Stéphane Sapin
Président de votre Régionale Paris-ÎdF
Nous écrire : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Twitter : @AeepsIDF
 
Pour nous soutenir et profiter de nombreux avantages2 :
—   La durée d'une adhésion correspond à une année scolaire  —
Les tarifs : 20€ pour les étudiant·es, 40€ pour les actif·ves et 60€ pour les couples.
 
 
1. Magali Boizumault est professeure agrégée d'EPS, maîtresse de conférences à l'INSPÉ de l'académie de Bordeaux et co-responsable d'« Analyse des pratiques en EPS », groupe ressource de l'AE-EPS.
2. Adhérer à l'AE-EPS, c'est soutenir le dynamisme de notre association qui propose depuis 1936 des espaces de rencontres, de réflexions et de partages aussi variés que complémentaires. C'est aussi bénéficier :
               . de la gratuité sur la quasi-totalité des entrées aux manifestations de l’AE-EPS, partout en France,
               . de la possibilité de vous inscrire en « avant-première » aux Bistrots pédagogiques organisés par votre Régionale Paris-ÎdF,
               . de l'abonnement à la revue Enseigner l'EPS (trois numéros par an),
               . du téléchargement de 25 articles du fonds documentaire du site Internet,
               . lors de nos rencontres, de 20% de remise sur les livres édités par l'AE-EPS et sur les tee-shirts de votre Régionale Paris-ÎdF,
               . de la possibilité de vous investir dans un des groupes ressources de l'association (« CEDREPS », « Plaisir et EPS », « Analyse des pratiques en EPS », « ÉPIC en EPS »).
 
Compte-rendu : Atelier de pratique savate - boxe française – Olivier Larivière Imprimer Envoyer
 
Nous avons eu le grand plaisir de vous proposer jeudi 7 et samedi 9 février 2019 un Atelier de pratique savate - boxe française.
Cette rencontre a été animée par Olivier Larivière1, qui a cherché à apporter des pistes de réponses aux problématiques professionnelles suivantes :
  « . Comment passer de la représentation "combat" à une réelle expérience "assaut" ?
     . Comment faire pour que la leçon "tourne" et qu’il n’y ait pas d’angoisses liées aux potentiels débordements ?
     . Comment entrer rapidement dans la construction des techniques de pieds et en faire un potentiel d’action au service des intentions tactiques ?
     . Comment faire passer les élèves d’attaques isolées à une logique d’enchaînement d’actions ?
     . Comment former nos juges et arbitres sans que cela se fasse au détriment du temps moteur mais, au contraire, au service des apprentissages moteurs ? »
Ces questions, posées pêle-mêle, constituent en effet autant de défis à relever par l’enseignant pour transformer chaque élève dans cette pratique. Des barrières socio-culturelles aux appréhensions personnelles, de la confrontation individuelle à la dynamique d’apprentissage en classe, l’enseignant doit amener progressivement ses élèves à construire « un savoir combattre » maîtrisé en se maîtrisant. En ce sens, l’articulation étroite des compétences motrices, méthodologiques et sociales doit conduire à des progrès significatifs, tant au niveau technico-tactique qu’éducatif.
Ainsi, O. Larivière a défendu l’idée que c’est dans l’anticipation et la gestion de ces potentielles problématiques que constitue la richesse de l’enseignement de cette activité en milieu scolaire.
 
 
Visionner les vidéos de l'exposé théorique :
Partie 1 (23'07)  –  Partie 2 (15'52)  –  Partie 3 (23'07)  –  Partie 4 (14'36)
 
 
 
Visionner les premières vidéos de la partie « pratique »
L'introduction (P1 & P2) et l'étape 1 du curriculum de formation, « contrôler la puissance » (P3, P4 & P5) :
Partie 1 (8'12)    Partie 2 (13'04)  –  Partie 3 (10'08)    Partie 4 (9'47)    Partie 5 (8'05)
Playlist des cinq premières parties (49'16)
 
Désormais, nos séquences d'enseignement en savate - boxe française ne seront plus tout à fait les mêmes : merci Olivier ! 
 
BF O Larivière           BF O Larivière2
 
BF O Larivière6         BF O Larivière5         BF O Larivière8
1Olivier Larivière est professeur agrégé d'EPS à l'UFR SESS-STAPS de l'Université Paris-Est Créteil.
 
CR : Atelier de pratique danse – Chloé Dutilh, Yann Beudaert & Émilie Fritz Imprimer Envoyer
Parce que nous pensons, comme Thierry Tribalat1, que les activités physiques artistiques sont un enjeu majeur pour l'EPS, que « défendre leur place en EPS, c'est défendre une certaine conception de notre discipline »2, nous avons été particulièrement heureux de vous proposer un Atelier de pratique danse les jeudi 11 et samedi 13 octobre 2018.
Le format « Regards croisés »3 de cette rencontre a, une nouvelle fois, donné la parole au pluralisme, sans souci de chapelles.
 
À partir de productions d’élèves de collège et de lycée ayant travaillé sur des œuvres artistiques, Chloé Dutilh4 et Yann Baudaert5, forces vives de l'association Passeurs de danse, ont questionné cette démarche d’enseignement à la lumière des enjeux de transmission de la danse en milieu scolaire. Ils ont proposé à nos collègues d’expérimenter ce processus qui inscrit l’œuvre au cœur des apprentissages à des fins de création.
Émilie Fritz6 a quant à elle avancé quelques pistes de réflexion pour concevoir un cycle de danse alliant techniques spécifiques du hip-hop et ouverture culturelle (à travers, notamment, la création contemporaine). Elle a ainsi cherché à répondre à quelques unes de nos questions « de terrain » :
Comment accrocher les élèves au sein d'une séquence d'enseignement de danse ? Doit-on nécessairement choisir entre la danse hip-hop et la danse contemporaine, ou plutôt réfléchir aux liens entre la technique de la première et les procédés de création contemporaine de la seconde ? Faut-il savoir danser pour enseigner la danse ? Sinon, comment faire ?
 
Vous trouverez ci-dessous les documents-supports et les vidéos des présentations de Chloé, Yann et Émilie que nous remercions chaleureusement.
 Chloé Dutilh et Yann Beudaert
 
La place de l’œuvre dans le processus 
de création chorégraphique traversé par les élèves
 
Vidéos de la présentation « théorique »
Partie 1 (18'59)   Partie 2 (8'39)  – Partie 3 (19'33)
 
Vidéos de la partie « pratique »
L'introduction et l'entrée dans l'activité :
Partie 1 (8'37)   Partie 2 (10'53)   Partie 3 (9'59)    Partie 4 (14'41)
Photo AP danse1
 
Émilie Fritz
 
Le hip-hop : une technique au service 
d'une vision contemporaine de la danse 

diaporama

Vidéos de la partie « pratique »
L'entrée dans l'activité : 
Partie 1 (8'46)   Partie 2 (8'38)  – Partie 3 (10'32)
Photo AP danse2
 
Photo AP danse7    Photo AP danse6 
Photo AP danse8  Photo AP danse5
1. Thierry Tribalat est IA-IPR d'EPS honoraire, président de Passeurs de danse et membre du CEDREPS, groupe ressource de l'AE-EPS.
2Tribalat,Th. (2016). « Les activités physiques artistiques : un enjeu actuel pour l'EPS », in Lefèvre, B. (coor.), L'artistique, Paris, Éditions EP&S, p. 50.
3Nous vous recommandons, notamment, la consultation des comptes-rendus de nos Ateliers de pratiques : « Regards croisés » en athlétisme (2017) et en acrosport (2016).
4Chloé Dutilh est IA-IPR d'EPS sur l'académie de Versailles.
5Yann Beudaert est professeur agrégé d'EPS à l'UFR STAPS d'Orsay.
6Émilie Fritz est professeure d'EPS, responsable de la section sportive scolaire hip-hop du collège Frederico Garcia Lorca, à Saint-Denis (93).
 
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 6