S'inscrire pour


It seams that module Activation (mod_jstats_activate) is not installed correctly. Please refer to JoomlaStats extension installation problem page.


Hommage à Maurice Mandin Imprimer Envoyer
Écrit par Jean-Michel Meyre   

Maurice, membre historique de l'AE-EPS nous a quittés.

Fervent promoteur d'une EPS orientée autour du plaisir, des valeurs humaines et de la réussite de tous, il fut, pendant des années, un membre enthousiaste et moteur des séminaires du groupe Plaisir contribuant à la réussite du colloque sur le plaisir en 2007 en permettant de faire venir Claude Onesta et certains joueurs de l'équipe de France de handball.

Il laisse, auprès de toutes les personnes qui ont pu le côtoyer le souvenir d'un homme bon, ouvert, soucieux d'autrui.

Certains propos contribuent d’ailleurs à mieux comprendre qui il était. A son sujet,  Guy Haye (membre de l'AE-EPS, ancien président de la Régionale de Montpellier) nous livre:

"J’ai eu la chance d’approcher l’intimité de ses réflexions alors qu’il était déjà à la retraite, dans ce moment de la vie où il n’est plus question de petits gains mais seulement de l’essentiel. Que de paradoxes ! Mais quel charisme ! (...) Partout il a laissé la même trace : ouverture, bienveillance, attention généreuse à autrui, ..." 

C'est également par l'intermédiaire de Guy, fortement marqué par l'humanité de Maurice que nous avons eu connaissance d'un autre témoignage, celui de Claude Onesta qui dans son livre, Le règne des affranchis, Michel Lafon, 2014 écrit p71 : ".... Dans ces années là, un autre personnage m'a conforté dans mon désir de porter plus d'attention aux relations humaines, c'est Maurice Mandin, mon entraîneur en équipe de France espoirs. Lui avait compris que l'on réussissait avec les autres, jamais contre eux. Ses contemporains, spécialistes de la technique et des outils  pédagogiques, regardaient d'un air narquois ce coach qui préférait s'intéresser aux hommes. Maurice Mandin a aujourd'hui près de quatre-vingt dix ans, et nombreux sont les entraîneurs actuels qui s'arrêtent dans son fief gardois de Saint-Paulet de Caisson pour lui claquer la bise. Les outils des autres reposent au musée. Merci Maurice..."

Merci Maurice pour tout ce que tu as pu nous apporter.