S'inscrire pour

Qui sommes-nous ? Origines. Filiations Imprimer Envoyer

C’est en 1993 que les membres du collectif d’animation des universités d’été, (1984 à 1993) décident de s’organiser en groupe autonome, qu’ils nomment Collectif d’Etude et De Réflexion sur l’Enseignement. (CEDRE).

Il s’agissait alors de nous donner les moyens de prolonger une réflexion disciplinaire que le dispositif des universités d’été de l’EPS avait permis de développer de 1984 à 1993. Dans la préface de l’ouvrage « Education physique et didactique des APS », Maurice Portes expose la genèse du collectif d’animation des UE qui, au cours de cette période, s’est structuré progressivement et réorganisé à la suite du départ de Robert Mérand, et Jackie Marsenach. Il évoque également les filiations historiques de ce collectif : Stages sports collectifs de Montpellier, Rencontres de l’Education physique. Mais on peut chercher encore plus loin dans le temps : « Les stages de SCO de 1965,1966 furent à l’origine d’un vaste mouvement qui vise aujourd’hui encore à concevoir et mettre en œuvre des pratiques originales des APS en milieu scolaire, à partir d’une référence aux pratiques sociales de celles-ci ».

Ces propos, datés de 1984, extraits de « Sports Co en milieu scolaire », (publication AEEPS), nous organisent encore. Ils expriment en effet une problématique d’ensemble qui a toujours fondé nos travaux. Celle d’un double ancrage :

  • D’une part pour la discipline, une référence aux pratiques sociales des Activités Physiques jamais remise en cause, mais particulière et signifiante, nous permettant de donner sens aujourd’hui à la notion de culture scolaire des APSA.
  • D’autre part une volonté de travailler sur les pratiques professionnelles réelles, que nous considérons comme le lieu où l’EPS se construit effectivement, et où sans doute devrait naître l’EPS de demain.

Dés 1993 le CEDRE affiche alors ses ambitions, ses objectifs, sa démarche :

  • Favoriser et participer aux réflexions et débats professionnels, sur la discipline et ses pratiques d’enseignement.
  • Proposer des points de vue et conceptions sur la discipline et ses contenus.
  • Proposer des outils et matériaux professionnels pour les soumettre à l’épreuve de l’usage et de la critique.

L’AEEPS identifiant notre collectif comme un de ses "groupes ressource", nous permet d’organiser deux séquences de travail de deux jours chaque année.

Nos options concernant notre discipline EPS peuvent ainsi prendre corps et s’exprimer dans des journées d’études et des publications. Ainsi, après la publication de « EPS et didactique des APS » en 1990, et suite aux journées d’études de MONTPELLIER, (94, 95), ROUEN (95), nous publions « Faire progresser nos Elèves en Education Physique ».

En 1999 paraît le Cahier du CEDRE n°1. Depuis dix ans le bilan est le suivant :

  • Huit Cahiers du CEDRE publiés, soit plus de 4000 exemplaires diffusés.
  • Une vingtaine de journées d’études organisées.
  • La cassette vers un « Pratiquant Cultivé en EPS » , réalisée avec le CNED, a été diffusée à plus de 8000 exemplaires.
  • D’innombrables exposés donnés au sein des régionales.
  • Des articles dans les revues EPS et Hyper.

Janvier 2010, G. Bonnefoy (Co-coordinateur du groupe)