Analyse des pratiques

S'inscrire pour

Conduire "la dévolution d'un bon problème" en Activité Physique Artistique Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

Actes du colloque "Analyse des pratiques en EPS ; expériences marquantes et gestes professionnels", Expérience professionnelle, Clermont-Ferrand, Mars 2007

Brun Marielle - Professeur Agrégé d’Education physique et sportive, UFR STAPS Clermont-Ferrand ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Introduction

« Le maître doit donc effectuer non la communication d’une connaissance, mais le dévolution d’un bon problème » (Brousseau 1986). Selon cet auteur, la dévolution est « l’acte par lequel l’enseignant fait accepter à l’élève la responsabilité d’une situation d’apprentissage ou d’un problème et accepte lui-même la responsabilité de ce transfert » (Brousseau 1998).

En EPS, les pratiques pédagogiques visant à rendre les élèves autonomes et responsables de leurs apprentissages sont large »ment développées et préconisées institutionnellement. Cependant, dans le déroulement même de la leçon, comment l’enseignant concrétise-t-il ce transfert de responsabilités ? Quelles en sont les conséquences au plan des gestes professionnelles ? Quel en est le retentissement émotionnel pour l’enseignant lui-même ?

Telles sont les questions que je me propose de traiter à partir d’un témoignage portant sur une séquence de dévolution d’une situation d’échauffement, lors de la troisième leçon d’un module en approche artistique de l’acrosport, avec des étudiants de 3e année de licence STAPS (Brun, Gal-Petitfaux, 2006) ; l’enjeu de ce module que j’encadre, de la filière Education et Motricité, est de leur permettre de faire l’expérience de situations didactiques exploitables avec des élèves, dans des perspectives d’enseignement de l’Education Physique et Sportive (EPS) dans le 1er ou 2nd degré