Analyse des pratiques

S'inscrire pour

Comment former aux règles de métier d'enseignant? Hypothèses et perspectives pratiques Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   
Actes du colloque "Analyse des pratiques en EPS ; expériences marquantes et gestes professionnels", Expérience professionnelle, Clermont-Ferrand, Mars 2007

Méard Jacques - MCF, IUFM de Nice, laboratoire ERTE ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )Moussay Sylvie - Doctorante en Sciences de l’Education, laboratoire ERTE ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

icon Texte intégral

Résumé : Cette communication peut être considérée comme le « témoignage de chercheurs sur le terrain de la formation ». Elle vise à interroger l’ensemble des actions de formation initiale des enseignants d’EPS, en particulier celles qui sont fondées sur l’analyse de pratique. La question qui est posée est celle des savoirs de l’enseignant stagiaire. Le parti-pris a consisté à identifier et à analyser les types de « règles de métier » qui circulent entre formateurs et formés au cours des actions de formation. Dans ce qui est « dit et pensé » par les uns et les autres, on repère de multiples prescriptions (« ce qu’il faut faire, ce qu’il aurait fallu faire, ce qu’il faudra faire... pour mieux enseigner l’EPS »). Nous avons analysé les types de prescriptions de la part des formateurs pour comprendre leur effet éventuel sur le développement du professeur novice. Ces actions typiques nous poussent à faire des hypothèses sur les conditions d’intériorisation de ces règles du métier par les stagiaires.

Nous cherchons donc à pénétrer la problématique relative aux gestes professionnels à deux niveaux : a) d’abord du point de vue des geste professionnels du formateur au cours des actions de formation ; même si les actes analysés ici sont des « actes de langage », le but est bien d’analyser les différentes formes de formulation, la manière dont le formateur établit des liens entre elles. b) ensuite du point de vue des gestes professionnels de l’enseignant ; en effet, l’enjeu de notre travail consiste d’une part à interroger chez le formateur les descriptions et interprétations relatives aux actions observées dans la pratique de l’enseignant (qu’est-ce que le formateur « fait » des gestes professionnels de l’enseignant ?), d’autre part à faire des hypothèses sur le suivi de ces descriptions et interprétations par le stagiaire en classe (qu’est-ce que l’enseignant « fait » des gestes professionnels du formateur ?