Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

Maintenir l'engagement lors de séquences longues: Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

275 page couvl'exemple du dispositif "classe ta classe" en relais-vitesse

Olivier Madelain - Enseignant EPS, collège Liberté, Drancy ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ); Ambroise Le Pannérer, Enseignant EPS, collège Liberté, Drancy, ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2018, 275, 17 -22

Présentation : Cet article pose la question des conditions préalables à remplir pour accroitre l’efficacité des apprentissages lors des séquences longues. Sans remettre en cause leur légitimité et leur valeur en termes d’apprentissages, il interroge les difficultés à tirer concrètement profit de cet allongement de la séquence. Ce constat porte plus particulièrement en milieu difficile sur certains élèves, sans cesse en quête de nouvelles expériences, susceptibles de refuser avec vigueur toute répétition et installation du travail dans la durée. Dès lors, si ces séquences longues se présentent comme une solution permettant de laisser à ces élèves le temps d’apprendre, comment résoudre ce phénomène de lassitude accru dans des APSA où la redondance des situations et des formes de pratique est à la fois un passage obligé et une conséquence de la logique de l’activité? Aussi, en s’appuyant sur les travaux du CRIEPS relatifs à la performance par capitalisation en ½ fond, nous proposons le dispositif «Classe ta classe» en vitesse relais. L’enjeu étant de permettre aux élèves de maintenir un engagement important, vecteur de répétitions et en définitive, d’une quantité de pratique suffisante à l’atteinte des objectifs établis

Mots clés complémentaires des auteurs : séquence longue, lassitude, engagement, défit collectif