Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

Des indicateurs de compétence Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

273 page couvpour aider l'enseignant à déterminer des Zones Individualisées de Performance

 
C. Albertini - collège de Porticcio, académie de Corse, membre du groupe AEEPS EPICG, Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Revue Enseigner l'EPS, 2017, 273, 14 - 16

Présentation :Cet article se place en continuité de nos propositions à propos des indicateurs de compétence au service des apprentissages et de l'enseignement de l'EPS dans l'activité natation de vitesse (Enseigner l'EPS, revue AEEPS N° 270, 2016). En insérant nos propositions dans les réflexions du groupe EPIC (Évaluation Par Indicateurs de Compétence), nous avons souhaité proposer une démarche ancrée sur l'utilisation d'indicateurs de compétence qui permettent de quantifier et de qualifier les apprentissages des élèves.
La volonté de « renseigner en direct » a pu s'opérationnaliser à partir du développement de notre tableur numérique. Dans le cadre d'une évaluation diagnostique sur 25 m en natation de vitesse, la saisie de seulement deux données (le temps et le nombre de coups de bras) permettait d'afficher en direct différents indicateurs de compétence comme les paramètres de nage (amplitude, fréquence et indice de nage), ainsi que la prescription d'un thème de travail prioritaire (amplitude ou fréquence) personnalisé.Chaque élève se voit alors prescrire dès le début de la séquence d'enseignement un thème de travail prioritaire personnalisé :l'amélioration de son amplitude ou de sa fréquence pour augmenter sa vitesse de nage.

Ainsi, nous avons pu mettre en évidence que pour des élèves de sixième engagés dans une séquence d'apprentissage de 10 heures de pratique effective, un enseignant peut raisonnablement attendre
une amélioration de 5 à 25 % de la performance initiale des élèves. Ce qui correspond principalement à une marge de progression entre 5 et 10 secondes sur 25 mètres crawl nagé vite.
Au travers des réflexions du groupe EPIC et de l'évolution de la valeur moyenne des pourcentages de gain en fonction des performances initiales, il a été montré que :
• 80 % des élèves ont besoin de se transformer du point de vie de l'amplitude et 20 % du point de vue de la fréquence de nage
• un élève avait plus de chance de faire des progrès importants lorsque la performance initiale était faible.
• les élèves du « groupe fréquence » progresseraient plus (tous progressent) et mieux (les marges sont plus importantes) que ceux du « groupe amplitude ».
Tous les élèves n'auraient donc pas les mêmes marges de progression au regard de leur performance initiale d'une part et de leur thème d'apprentissage, d'autre part.



Mots complémentaires de l'auteur : indicateurs de compétences, renseigner en direct, zone individualisée de performance, activité prédictive - rétro active; interactions humaines