Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

Eléments d'histoire immédiate sur l'enseignement de la CP5. De nouveaux savoirs à enseigner ? Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

270 page couvL. Grun - PRAG d'EPS, Université de Lorraine, STAPS Metz, Chercheur associé au SHERPAS Université d'Artois, Qualifié CNU en Histoire et STAPS (22é et 74é section)

Revue Enseigner l'EPS, 2016, 270, 21-24

IntroductionQui sait enseigner la CP5 ? Et comment l'enseigner . Personne, pourrait-on répondre. On n'enseigne pas une Compétence Propre à l'EPS. Admettons! Qui alors, sait enseigner le step, la musculation, la natation en durée ou la course en durée ? Ou, pour être plus précis, combien parmi les enseignants en France, sont capables d'enseigner ces APSA en respectant la logique interne de la CP5, celle qui consiste à "produire et identifier des effets sur soi  ... liés à un mobile personnel"?
Sans être exhaustif,on peut postuler qu'enseigner, c'est à minima, sinon transmettre des connaissances, au moins favoriser des apprentissages ou acquisitions de la part de l'élève. L'efficacité dans l'enseignement est corrélée au dégré d'expertise du professeur, à la fois relatif aux contenus à transmettre, bref aux savoirs disciplinaires, mais également aux compétences pédagogiques, c'est-à-dire aux relations nouées avec l'ensemble des élèves.
Il ne s'agit pas ici de discuter du bien-foné ni du statut de la CP5, d'autres s'y sont déjà essayés sans que les débats soient clos. Mais l'objet de cet article consiste à exprimer la complexité que revêt l'action d'enseigner dans le cadre de la CP5.
 

Mots clés complémentaires de l'auteur : concours