Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

Une classe à PAC "street art" : Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

263 page couvun modèle d'entrée dans la CP3 pour des élèves d'éducation prioritaire

D. Le Roy - Enseignant EPS, lycée Joliot Curie, Nanterre ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 263, 25 - 31

Présentation : Administrateur du blog Art France et passionné par les arts urbains, j’ai été stupéfait par l’attrait de nos adolescents pour ce courant culturel. Je me suis demandé comment faire fructifier cet engouement afin d’optimiser les apprentissages en EPS et plus spécifiquement au sein de la compétence propre n° 3 (« Réaliser une prestation corporelle à visée artistique ou acrobatique »), comment rendre ces activités propices à une collaboration entre élèves, artistes et enseignants. Le dispositif le plus pertinent était celui d’une classe à PAC 1 (classes à projet artistique et culturel). Un choix dans la technique artistique devait être réalisé. Le Cellograff était le plus adapté : cette technique optimise les aspirations des élèves tout en respectant la loi, les règles. En collaborant avec l’artiste, l’entrée dans les APSA de la CP3 par une classe à PAC permettra de favoriser l’engagement de nos élèves d’éducation prioritaire, d’améliorer leurs apprentissages moteurs, méthodologiques et sociaux ainsi que de participer à l’acquisition des compétences du socle commun 2. Enfin elle enrichira leur patrimoine culturel.



Mots clés complémentaires de l'auteur : street art, engagement
Mots clés :CP3 HDA Revue