Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

EPS, 30 ans de mise en texte : entre innovations et programmes Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

254-255 page-couvG. Bonnefoy - ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) , R. Dhellemmes - ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

 Revue Enseigner l'EPS, 2011, 254-255, 46-49

Introduction : 1981-2011. Trente ans d'EPS ! En cette année anniversaire, nous avons choisi de nous intéresser au processus de disciplinarisation de l'EPS, durant lequel, le recours à des pratiques d'APSA, moyens d'une EPS "définitivement" institutionnalisée, se scolarise. La référence aux APSA s'autonomise, les APSA prennent forme comme pratiques sociales se développant dans un autre milieu social: celui de l'école. Les contenus de l'enseignement de la discipline, leur mise en programme, comme les épreuves de certification sont alors l'objet de vifs et essentiels débats au sein de "la profession".
Certes, d'un côté la construction de notre discipline n'a pas commencé en 1981. On peut ainsi constater que les instructions officielles de 1967 institutionnalisent des pratiques professionnelles en usages. Le recours à des activités sportives à des fins d'éducation physique est en effet largement amorcé dans les pratiques des enseignants depuis le début des années 60. Les décideurs institutionnels vont observer sur le terrain, des propositions innovantes d'organisation d'une EPS largement ancrées sur la culture sportive du moment (lycée de Corbeil-Essonne, République des sports de Calais). Les textes de 1985/86 définissent par contre des perspectives ambitieuses pour la discipline, dans un contexte de réflexion générale sur l'école, sur ses objectifs, ses contenus, ses structures, pour l'ensemble des disciplines scolaires.
Par ailleurs, l'analyse de cette construction peut s'envisager selon des niveaux et des axes particuliers. Par exemple, le niveau de l'organisation institutionnelle de l'EPS, les horaires, les programmes, les examens, ou encore le statut des enseignants, la formation, les concours de recrutement, la place de la discipline dans les différents établissements scolaires. Mais une discipline scolaire se reconnaît également par les savoirs qu'elle propose de transmettre. Que faut-il enseigner aux élèves, et comment distribuer cet enseignement au long d'un cursus scolaire? Cet angle d'attaque intéresse particulièrement le groupe ressource du CEDREPS : c'est selon nous, une des pierres angulaires du renouvellement de l'EPS.
Toutes ces questions ne peuvent se traiter en dehors de l'analyse du cheminement des pratiques autant que des idées. Nous ne souhaitons pas écrire "notre histoire" de ce processus. Nous souhaitons l'éclairer autrement, en incorporant dans la réflexion , la question de la place des innovations dans cette mise en texte, en amont de la publication des textes, et dans ce qui leur fait suite. Ces textes au cours de cette élaboration disciplinaire très récente, pouvant parfois constituer un moyen de dissémination voire de généralisation des innovations.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"


Mots clés complémentaires des auteurs : CEDREPS, disciplinarisation de l'EPS, transposition didactique, savoirs