Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

Education pour la santé et Activités physiques/corporelles Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

246-page-couvN. Lacince - Responsable Master PESAP (Prévention en Education Pour la Santé par les Activités Physiques), Docteure en Sciences de l'Education UFR STAPS (Université Montpellier 1)

Revue Enseigner l'EPS, 2009, 246, 22-23

Présentation : Quelles que soient les personnes, leur âge, leur pyschisme, leur condition de vie ou cadre de vie, la pratique physique est une forme de résistance face à soi-même et au monde externe. Il s'agit d'une mise en projet corporel visant le retour du goût d'agir et ce quel que soit l'âge. En effet, l'ennemi numéro un de l'équilibre de vie est le repli sur soi, l'isolement social, l'absence de goût à l'effort, ou encore l'excès de pratique qui organise l'oubli de soi. BOUGER SE DOIT DE PROCURER UN "SENTIMENT DE PLAISIR" AU SENS DE SE SENTIR EXISTER dans une pratique. L'action de bouger accompagne la construction du "souci de soi" ou de quête de santé globale, défini comme un équilibre global entre soi et le monde. Les fondements du bouger par les activités physiques se trouvent dans le rapport qu'entretient le sujet avec le risque émergent de son environnement, questionnant son vécu, son histoire. Le risque, au sens grec du terme, est le lien entre la sensation perçue dans l'action et la recherche d'un palier franchi dans une situation. Il constitue le principal motif d'agir d'un sujet lui permettant de donner ainsi un sens à son existence.


Accès au téléchargement  gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"