Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour


It seams that module Activation (mod_jstats_activate) is not installed correctly. Please refer to JoomlaStats extension installation problem page.


Histoire des Arts en EPS : l'apport de la danse. Enjeux et mise en oeuvre (2ème partie) Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

cedre 13 page couvV. Cirillo - Certifiée Histoire des Arts, Lycée Saint-Charles, Marseille.

In : "Forme de pratique scolaire, objet d'enseignement et d'intervention", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2013, Vol.13 :  149 - 156

Présentation générale : L’enseignement de la danse en EPS, peut devenir un élément essentiel du traitement des programmes relatifs à l’Histoire des Arts. La mise en jeu du corps, pivot de la réception esthétique des œuvres, nourrit et enrichit l’acte de création pour servir l’enseignement de la danse, en contribuant parallèlement à l’acquisition des compétences propres à l’Histoire des Arts. Le traitement didactique proposé atteste d’un rapport privilégié entre plusieurs domaines artistiques : les œuvres étudiées sont des aquarelles et des sculptures de Rodin croisées avec une œuvre chorégraphique « Le Sacre du printemps » de Nijinski. Cette proposition sera assortie dans un second article, d’un détour par le contexte historique et artistique ainsi que d’une analyse des éléments de mise en œuvre du programme. En répondant aux exigences de l’enseignement de l’Histoire des Arts, discipline obligatoire et faisant l’objet d’une évaluation au DNB, l’enseignant permet la transmission du patrimoine par une démarche d’appropriation sensible des savoirs artistiques.

Résumé (2ème partie) : La mise en jeu du corps comme pivot de la réception esthétique des œuvres, nourrit et enrichit l’acte de création pour servir l’enseignement de la danse, mais contribue également à l’acquisition des compétences propres à l’Histoire des Arts. Le traitement didactique proposé dans le Cahier du CEDREPS N°12, explorait plusieurs domaines artistiques. Ainsi, les œuvres étudiées, les aquarelles et les sculptures de Rodin, croisées avec l’œuvre chorégraphique « Le Sacre du printemps » de Nijinski, feront l’objet dans cette seconde partie d’un détour par le contexte historique et artistique et seront le support d’une analyse des éléments de mise en œuvre du programme.



Mots clés complémentaires de l'auteure : corps sensible, traitement croisé des œuvres, réception esthétique, propriétés esthétiques, valeurs artistiques, analyse d’œuvres