Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

Des pratiques scolaires alternatives pour une gymnastique « plaisir » au collège Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

C. Garsault - Professeur agrégé d'EPS, Montpellier, FDE/ESPE Montpellier, Clg Pic Saint Loup, Saint Clément de Rivière ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Colloque "Vers une éducation au plaisir de pratiquer. Orientations et pistes pédagogiques", Groupe ressource "Plaisir", 22 et 23 mars 2014 à l'Université Catholique de Louvain.

Résumé : L'incitation à la pratique des activités sportives tout au long de la vie, constitue un enjeu majeur de l'EPS. A cette fin, elle doit favoriser à toutes les étapes du parcours scolaire la construction par l'élève d'une relation de plaisir avec la pratique, gage de son engagement à long terme.
Il arrive cependant que certains malentendus s'installent sur le terrain et que les enseignants privilégient des formes d'apprentissages et des contenus qui ne laissent pas « traces de plaisir » chez les élèves. Cela semble tout particulièrement le cas de la gymnastique qui se trouve être au cœur de tensions et de conflits palpables dans son enseignement au quotidien, si bien qu'elle a tendance à disparaître des programmations, voire à être tacitement contournée par les équipes.
Il est nécessaire de questionner la nature des présupposés et des représentations véhiculés par les différents acteurs dont se trouve être victime la gymnastique et qui pèsent lourd sur son enseignement. Cette démarche permet de mieux s'en affranchir afin de proposer des pratiques scolaires alternatives, propices à l'instauration d'une dynamique positive d'apprentissage et de plaisir.
Une telle gymnastique doit prendre en compte désirs et mobiles d'engagement des élèves dans l'activité en leur offrant les moyens d'accéder à des sensations et perceptions émotionnelles, source de plaisir.
Ce n'est qu'à condition d'engager l'élève dans des activités chargées d'émotions (entre peur et plaisir) et de symbolique (l'exploit) que la gymnastique est susceptible de jouer un rôle déterminant dans l'épanouissement de l'élève. En ce sens les situations proposées auront d'autant plus d'impact sur la construction de soi et l'envie d'apprendre, qu'elles constitueront un véritable challenge personnel, à valeur d'épreuve, nécessitant un investissement de soi conséquent. C'est la condition pour développer chez l'élève un sentiment de maîtrise et de confiance en soi, générateur de plaisir.
Une telle gymnastique s'éloigne donc du formalisme technique où l'on a perdu le sens de l'apprentissage des éléments gymniques et ce qui justifie qu'on les apprenne.L'enjeu est de développer des formes de pratiques proposant des contenus qui soient à la fois ambitieux, préservant donc l'essentiel de ce qui doit « se jouer » en gymnastique tout en visant les apprentissages moteurs essentiels, et qui offrent des parcours de réussite dans lesquels tous les élèves puissent s'inscrire quel que soit leur niveau, afin de mettre le plaisir à la portée de tous.


Diaporama en accès libre