Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour


It seams that module Activation (mod_jstats_activate) is not installed correctly. Please refer to JoomlaStats extension installation problem page.


Le plaisir, un fait conatif total Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

G. Bui-Xuân - Professeur émérite, Université d'Artois ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Colloque "Vers une éducation au plaisir de pratiquer. Orientations et pistes pédagogiques", Groupe ressource "Plaisir", 22 et 23 mars 2014 à l'Université Catholique de Louvain.

Résumé : Si le plaisir produit l'action autant qu'il est produit par l'action, alors, à l'instar de M.Mauss qui pense les interactions entre le corps et le social, on peut dire que le plaisir est un fait conatif total.
A chacun son plaisir !
Le plaisir étant l'essence du conatus, de ce qui pousse chacun à agir, et les conations individuelles étant toutes différentes, le plaisir de chacun ne peut être que singulier.
A chaque sport ses plaisirs !
La recherche de la victoire ou de la perfection, dans toute activité, mobilise en priorité l'une des composantes que sont la structure (mesure), la technique (note) ou la fonctionnalité (score). Malgré cette prévalence, la combinaison des 3 composantes confère à chaque sport un volume particulier, et par la même occasion un plaisir spécifique.
A chaque étape son plaisir !
Dans chaque activité, chacun suit un curriculum conatif composé de 5 étapes caractéristiques. Dans ce parcours qui va du débutant à l'expert, chaque étape prend un sens différent et renferme donc son propre plaisir.
Et la méthode ?
La pédagogie conative, en répondant tant aux préoccupations de l'apprenant qu'à celles de l'enseignant, suggère d'utiliser la méthode pédagogique la mieux adaptée à l'étape repérée, provoquant ainsi l'optimum du plaisir convoité.
Sous peine de conflit socio-conatif !
Persévérer dans une méthode provoquera inévitablement un conflit socio-conatif qui se manifestera dans la dissonance ou la discordance, privant l'élève comme le maître de plaisir.
La dévolution métaconative
La pédagogie métaconative permet de transférer une compétence méthodologique du maître à l'élève, l'important étant que l'élève perçoive la trajectoire conative de son propre plaisir.
Ainsi, de la peine de l'enseignant débutant au plaisir créatif de l'expert, le plaisir d'enseigner suit le curriculum conatif du maitre.


Diaporama en libre accès


Mots clés :Plaisir