Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

Vers un plaisir de pratiquer en commun le volley-ball au collège. Pistes pédagogiques. Imprimer Envoyer
Écrit par Mathieu Chantalle   

Barbier Denis - Professeur Agrégé d’EPS, Collège Michel de L’Hospital, Riom ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Colloque "Vers une éducation au plaisir de pratiquer. Orientations et pistes pédagogiques", Groupe ressource "Plaisir", 22 et 23 mars 2014 à l'Université Catholique de Louvain.

Résumé : Ce n'est pas parce que les élèves d'une classe participent au même cours d'EPS qu'ils y vivent la même chose. Certains prennent du plaisir à pratiquer et progressent tandis que d'autres vivent mal leur statut d'éternels débutants et le déplaisir qu'ils en retirent.
Ce constat nous interroge car « L'EPS n'atteint son objectif que si l'élève en garde un bon souvenir » (Haye, 2006). Ce souvenir et le plaisir qui y est attaché conditionnent en partie l'adhésion prolongée à une activité physique comme l'ont montré les travaux de C. Perrin (2007).
En volley-ball l'écart se creuse entre les meilleurs qui réussissent et les plus faibles condamnés à échouer, seuls sur le dernier terrain. L'enjeu réside dans la mobilisation de ces élèves en « disgrâce » avec l'EPS. La mise en œuvre des huit pistes
pédagogiques proposées par notre groupe (Lavie & Gagnaire, 2014) est susceptible d'enclencher une dynamique du plaisir de pratiquer.
L'attitude empathique de l'enseignant, son souci d'amener les élèves à se rapprocher spatialement, sportivement et humainement permet d'instaurer des relations humaines bienveillantes, propices à créer un climat favorable à leur réussite. Viser une réussite relative rapide facilite l'engagement dans la spirale du progrès. Nous proposons pour cela des formes de pratique alternatives favorisant d'une part la collaboration d'élèves de niveaux différents et d'autre part la sensibilisation à l'enjeu de rupture de l'échange (Récopé & Barbier, 2008).
Partager des préoccupations et des émotions communes permet de cultiver leur plaisir d'agir et de pratiquer ensemble.
Cependant, le simple plaisir ressenti dans l'action ne suffit pas. Accéder à la satisfaction de progresser, nécessite la mise en œuvre d'une EPS qui laisse des « traces ». Nous proposons alors de dramatiser le milieu pédagogique afin de faire vivre et partager des expériences marquantes et signifiantes. Construire ensemble le sens et l'intérêt de jouer en équipe, jalonner la pratique d'indicateurs d'évaluation, c'est construire une mémoire collective qui permet de prendre conscience du chemin parcouru, des progrès réalisés et des émotions positives partagées au sein de la classe.


Diaporama en libre accès