Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour

Résultats
Recherche de mots-clés: Total 17 résultats trouvés.
Mot clé: Université Classement

S. Allec - Docteur en Sciences de l'Education, Formateur transversal sur les thématiques de "L'autorité" et de la "Gestion des conflits", Académie de Nice, Professeur agrégé EPS, Lycée Audibert, Antibes.

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 262, 2 - 4

Introduction : La gestion du groupe est une priorité éducative et une compétence professionnelle qui est inévitablement associée, entre autres, à la capacité d’organiser le travail en classe 1. Etre dans la capacité de faire face à l’élève difficile, de gérer le conflit, relève d’une formation permettant d’acquérir a minima des connaissances et des savoirs qui, avec l’expérience et la diversité des contextes, permettront à l’enseignant d’agir de manière relativement efficace et durable tout en conservant des valeurs morales et des principes éducatifs.Le modèle que je propose d’adopter dans cet article consiste à répondre aux quatre questions qui me sont les plus fréquemment posées en conférence par les différents types de public enseignant, mais également ceux de CPE et de personnels de direction.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : gestion de conflit, autorité, élève difficile, violence

D. Loizon - Maître de conférence en STAPS, Laboratoire SPMS (EA 4180) de Bourgogne, Université de Bourgogne ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 Revue Enseigner l'EPS, 2012, 258, 2-10

Présentation : Il nous a semblé intéressant de questionner les pratiques de formation en faisant l'hypothèse qu'une des réponses pouvait peut-être de trouver dans le contenu de formation dispensée en IUFM...

Pour tenter de valider ou d'invalider cette hypothèse, nous avons choisi d'investiguer les pratiques avec nos outils issus du champ de la didactique; nous avons ainsi formulé la question de recherche suivante : Quels sont les savoirs spécifiques de l'éducation à la santé qui sont effectivement enseignés dans les formations en EPS ? Nous invitons donc le lecteur à nous suivre sur notre parcours de recherche en lui proposant (...) les résultats de nos études auprès des formateurs en EP, puis (...) les résultats obtenus auprès des professeurs d'EPS dans le secondaire. Nous terminerons en discutant certains resultats qui  nous amèneront à formuler des pistes de formation en EPS.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : compétences psychosociales, didactique clinique, éducation à la santé, expérience, formation

La Régionale AE-EPS de Nantes dans le cadre d'une journée dont le thème était "Evolution de la leçon d'EPS d'hier à aujourd'hui"  avait invité en novembre 2012, J. Saury, professeur des Universités à l'UFR-STAPS de Nantes.

  Ce dernier a présenté une contribution sur l'appropriation des "modèles" de la leçon d'EPS par les enseignants dans leurs pratiques de classe en s'appuyant sur les travaux de recherche menés depuis plusieurs années dans ce que l'on nomme "l'action située" et plus particulièrement sur la réflexion menée par N Gal.Petitfaux lors de la soutenance de son HDR.

La double réalité de la leçon d’EPS balancée pour ne pas dire écartelée entre les modèles réifiés de la leçon et la pratique vivante dans la classe. La leçon est avant tout une unité opératoire d’enseignement visant à faire apprendre des contenus de programmes identifiés s’intégrant dans un cycle d’apprentissage (M. Delaunay, 2000) :

L'approche "classique" de la leçon nous pousse à envisager ces modèles  comme un idéal à atteindre et la leçon pratique est alors une leçon « dégradée » présentant un écart avec la leçon idéale alors que chaque enseignant en éprouve leurs limites lorsqu’on les confronté à la pratique des classes.

Cependant, les contenus dispensés ne peuvent être séparés des interactions entre élèves, des formes d’organisations spatiales …N. Gal-petifaux les nomment : la configuration d’activité collective = interdépendance d’éléments qui forment des « espaces d’actions encouragées » au potentiel plus ou moins important des apprentissages scolaires. Ces configurations échappent parfois partiellement au contrôle de l’enseignant.

Ces modèles doivent être considérés comme « délimitant » des marges de manœuvre à l’intérieur desquelles s’organise une pratique collective singulière.

En s'appuyant sur une recherche récente (O.Vors, 2011), recherche qui s’intéresse aux enseignants « réussissant » dans des situations d’apprentissage difficiles, on peut observer que les interactions enseignants-élèves sont fondés sur un double processus d’ostension/masquage : l’enseignant insiste sur les contenus, le travail, l’apprentissage et masque les interventions de contrôle de la classe. Les élèves en parallèle, mettent en visibilité le travail et leur réalisation des tâches demandées et masquent leurs transgressions. C’est un équilibre subtil entre 3 seuils de tolérance :

rapport travail/transgressions risques de sécurité conflits

C’est parce que l’enseignant enseigne « coûte que coûte » que la leçon est réussie et que les élèves restent dans un processus d’apprentissage.

La conférence se poursuit en se posant la question suivante :  Que peuvent être des « leçons d’EPS » du point de vue de l’expérience des élèves ? L’expérience des élèves est liée : à des histoires de la classe (habitudes, routines…) et à des histoires circonstancielles (interactions, tâche particulière…).

Pour engager les élèves dans les apprentissages il faut créer :

des environnements qui favorisent la construction « d’expériences typiques » (points banco, créer des liens, attracteurs qui guident vers l’activité attendue…) des dispositifs qui aident la construction d’histoires collectives d’apprentissages (créer des rendez-vous datés = projet final de restitution collective, interactions coopératives au sein de groupes durables…)

Diaporama en libre accès 

ou de l'urgence d'une éducation physique de la maternelle à l'université

 T. COÏC  - Professeur SUAPS, Université de Nantes, responsable de la musculation

 Revue Enseigner l'EPS, 2010, 251, 20-21

Présentation : Comme dans toutes les universités, les étudiants peuvent suivre des enseignements de sports qui font partie intégrante de leur formation. Ainsi chaque année, environ 400 filles et garçons choisissent une activité parmi un éventail très important d'APSA. Parmi ces activités figure la musculation qui d'une manière générale rencontre un franc succès pour des raisons et des motivations très variées. Lors de ces temps de pratique d'activité physique choisis, les étudiants réalisent de nombreux tests qui permettent d'une part d'évaluer leur  niveau initial et d'autre part de leur proposer des plans d'entraînement personnalisés. Les étudiants sont issues de toutes les composantes et l'âge varie entre 18 et 22 ans (niveau licence). Ainsi, pendant 10 ans nous avons pu recueillir un ensemble de données qui permettent de repéper des évolutions qui sont pour le moins inquiétantes. 

Accès au téléchargement -  gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : test, évolution, étudiant, ergomètre, rameur, masse grasse

O. Robert - Professeur agrégé d'EPS (Faculté des Sciences du Sport de Marseille), Entraîneur fédéral des épreuves combinées.  

Revue Enseigner l'EPS, 2010, 248, 17-23

Présentation : il es communément admis qu'il est indispensable de savoir s'échauffer afin de pratiques de manière autonome et sans risque. Cette période est le plus souvent présentée et vécue comme une démarche préventive. En effet, "en élevant la température des muscles concernés par l'effort ou en augmentant la lubrification articulaire", on entraîne une diminution des risques de blessures" (P. Bertho, Revue EPS n°290, 49-52,2001). Notons que l'on doit différencier la température corporelle globale de la température musculaire locale. Ceci peut nous amener d'ailleurs à reconsidérer l'intérêt du sacro saint "footing" autour de la piste d'athlétisme ou du plateau sportif.

Accès au téléchargementgratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Accueil disciplinaire des professeurs d'EPS néo-titulaires de l'académie de Paris, 17 septembre 2009 au lycée Balzac (17ème)  Une première rentrée, un service complet et ... un "jeune prof" dans le bain !" 

B. Trehet - IA IPR de Paris

Revue Enseigner l'EPS, 2009, 247, 19-21

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

G. Gantcheva - professeure GR  GE Département "Gymnastique" Académie Nationale des Sports 'Vassil Levski" Studentski grad, Sofia 1710 EPS ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2009, 246, 24-28

Présentation : l'article consiste à présenter une étude dont l'objectif est de décrire les modalités qui changent le caractère et la composition de la chorégraphie des entraînements en gymnastique rythmique en fonction de l'accompagnement musical. Deux corpus ont été analysés : d'une part, les compositions des gymnastes présentées au cours de compétitions officielles du plus haut niveau international, d'autre part, les sources littéraires (Lisitskaya, N. Robeva, Rangelova) liées à l'histoire de la gymnastique rythmique du passé récent et plus lointain. Le travail sur les compositions gymniques consiste à décrire deux types de règles: Celles (code FIG) qui sont respectées du point de vue de la technique GR Celles qui sont suivies lors de la création d'oeuvre d'art - éléments des danses, éxécutés selon l'accompagnement musical.

Accès au téléchargementgratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

N. Lacince - Responsable Master PESAP (Prévention en Education Pour la Santé par les Activités Physiques), Docteure en Sciences de l'Education UFR STAPS (Université Montpellier 1)

Revue Enseigner l'EPS, 2009, 246, 22-23

Présentation : Quelles que soient les personnes, leur âge, leur pyschisme, leur condition de vie ou cadre de vie, la pratique physique est une forme de résistance face à soi-même et au monde externe. Il s'agit d'une mise en projet corporel visant le retour du goût d'agir et ce quel que soit l'âge. En effet, l'ennemi numéro un de l'équilibre de vie est le repli sur soi, l'isolement social, l'absence de goût à l'effort, ou encore l'excès de pratique qui organise l'oubli de soi. BOUGER SE DOIT DE PROCURER UN "SENTIMENT DE PLAISIR" AU SENS DE SE SENTIR EXISTER dans une pratique. L'action de bouger accompagne la construction du "souci de soi" ou de quête de santé globale, défini comme un équilibre global entre soi et le monde. Les fondements du bouger par les activités physiques se trouvent dans le rapport qu'entretient le sujet avec le risque émergent de son environnement, questionnant son vécu, son histoire. Le risque, au sens grec du terme, est le lien entre la sensation perçue dans l'action et la recherche d'un palier franchi dans une situation. Il constitue le principal motif d'agir d'un sujet lui permettant de donner ainsi un sens à son existence.

Accès au téléchargement  - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

L. Collard - Professeur agrégé EPS, Maître de conférence, STAPS

Revue Hyper-EPS, 2001, 212, 17-21

Introduction : "Le milieu des enseignants est fréquemment en effervescence : il cherche en permanence de nouvelles procédures didactiques et des contenus d'enseignement encore mieux  adaptés aux objectifs visés. On ne peut que se réjouir de cette quête d'amélioration. Il ne faudrait cependant pas oublier le point de vue de l'étudiant; comment ce dernier reçoit-il cet enseignement ? " Pierre Parlebas

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

dans les Facultés des Sciences du Sport, les UFR STAPS, les Divisions STAPS de France

Note de la rédaction

Revue Hyper-EPS, 1999, 206, 14-21

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

J. Coasne - STAPS de Valenciennes, A. Courtois - STAPS de Valenciennes

Présentation : Cet article a pour enjeu de poser le problème de l'enseignement des APA notamment en formation initiale et continue. Nos propositions s'organisent autour du constat suivant, les APA ne sont pas enseignées en collège et lycée. L'obstacle majeur à lever est à chercher en partie, chez les enseignants qui n'osent investir un espace souvent inconnu et suspect : le monde artistique. Notre démarche consiste à construire des contenus de formations qui s'appuient et combinent deux logiques:  une logique sportive, connue et reconnue et une logique artistique qui alors peut se dévoiler.

Revue Hyper-EPS, 1999, 204, 19-28

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Proposition de programmes et de contenus

 C. Collinet, E. Vargas, P. Bordes, J.L. Castarlenas, L. Collard, E. Dugas, B. During, J. Extebeste, G. Fouquet, P. Parlebas

Revue Hyper-EPS, 1998, 202, 13-17

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

S. Lombardo - Université Paris Sud II, Orsay, Division STAPS

Revue Hyper-EPS, 1998, 201, 30-32

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"