Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour


It seams that module Activation (mod_jstats_activate) is not installed correctly. Please refer to JoomlaStats extension installation problem page.


Résultats
Recherche de mots-clés: Total 572 résultats trouvés.
Mot clé: Revue Classement

Oui, mais pour quel projet de formation de nos élèves en CP5? Partie 2

D. Rossi - lycée Raynouard, Brignoles ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ; D. Mauffrey - lycée Langevin, Martigues ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 264, 12-20

Présentation : Suite à la spécification des enjeux de formation que nous avions exposés dans le précédent numéro, nous présentons dans cette partie, la structure d'un cycle visant le niveau 3 de compétence en musculation, et quelques outils que nous avons progressivement construits au fil des années d'enseignement de cette activité. La CP5 nécessite une approche différente en raison notamment de l'élaboration du carnet d'entraînement et nous sommes conscients que cela demande du temps et des expériences répétées pour parvenir à élaborer des choix didactiques et des stratégies pédagogiques satisfaisantes pour contribuer à cette dimension de la formation de nos élèves en EPS. Après 10 ans de travail sur ce champ de programmes nous n'avons pas la prétention d'avoir fait le tour de la question ! Au contraire, chaque cycle est l'occasion de régulation, de nouveaux essais, de nouveaux outils ... Si la certitude de la méthode et des outils ne doit pas être un préalable à l'enseignement, nous sommes de plus en plus convaincus que la clairvoyance des enjeux éducatifs est essentielle pour l'élaboraiton et la régulation de sa pratique et de ses choix didactiques Téléchargement gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé" Document associé en libre accès : fiche de musculation

Pour cibler les "incontournables" moteurs, méthodologiques et sociaux et tisser les compétences des programmes : un exemple en Acrosport, niveau 2

W. Roosli- Professeur agrégé EPS, collège A. Fournier, Clamart, 92 ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2015, 266, 2-11

Présentation : Dans cet article, W. Roosli nous explicite l'ensemble des choix qui ont présidé à l'élaboration de sa "modalité d'utilisation de l'acrosport au profit du projet de formation de ses élèves en EPS". Conforme aux attentes institutionnelles, la force de ses propositions réside dans la forte imbrication des versants moteur, méthodologique et social des compétences attendues dans cette activité, pour ce niveau 2. En effet, à la lecture de ses propositions il devient aisé de comprendre la cohérence et la complémentarité des choix effectués par l'enseignant. De la structuration de l'espace aux étapes jalonnant l'élaboration et la validaion du projet collectif (permis de se renverser), tout s'imbrique au profit d'une clarification de l'objet d'enseignement et des axes d'apprentissage organisant l'activité des élèves : le caractère dynamique des figures et des liaisons. L'espace de validation qu'il instaure et la dynamique de groupe qu'il impulse est un véritable outil de la mise en oeuvre et du développement d'attitudes sociales liées au jugement de la prestation, qui devient un élément central et authentique de l'activité de l'élève. Cette volonté de rendre l'activité plus acrobatique, clairement exposée dans ses propositions didactiques, ne cède en rien au souci permanent de sécurité et l'ensemble du dispositif présenté met clairement l'accent sur cette didactique en guidant au plus près l'évolution de l'activité de l'élève qui se trouve tout à la fois encouragé à oser, et rassuré dans des premières prises de risques. Enfin, l'approche de la performance est ici médiée par des indicateurs quantitatifs ; les scores acrobatiques et artistiques qui organisent une interface opérationnelle entre la démarche d'enseignement de l'enseignant et l'activité d'apprentissage de l'élève. Il contribue ainsi pleinement au développement des producitons du nouveau groupe ressource de l'AEEPS: le groupe EPIC - A. Rossi, J. Gibon.

 Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Documents supports en accès libre Vidéos supports en libre accès :

 

 

 

Mots clés complémentaires de l'auteur : compétences attendues, fil rouge moteur, fil bleu CMS, dynamique des apprentissages, réussite et acrosport

 De l'évaluation des compétences attendues à l'observation de l'activité de l'élève

O. Dieu - PRAG EPS (Université du Littoral). Docteur en STAPS (thèse de l'université d'Artois)

Revue Enseigner l'EPS, 2015, 266, 12-17

Présentation : Cet article fait suite à une invitation de l’AE-EPS Régionale de Clermont-Ferrand pour un week-end pédagogique sur le thème du badminton au mois d’octobre 2014. L’initiative visait en une conférence présentant des travaux de recherche le vendredi soir, couplée d’une matinée pédagogique « sur le terrain » afin de mettre en pratique les éléments théoriques présentés. En s’appuyant sur une approche conative et ergonomique, nos recherches portent sur l’objectivation du sens du mouvement en badminton selon les intentions de jeu du débutant à l’expert via l’accélérométrie. Nos résultats nous amènent à questionner les exigences pédagogiques dans cette activité (les compétences attendues) mais aussi certaines pratiques professionnelles. Nos propos sont à prendre avec toutes les limites liées à notre population expérimentale (50 joueurs de niveaux différents de l’étudiant débutant au joueur de l’équipe nationale) et ne visent aucunement à remettre en cause les enseignants mais plutôt une lecture prescriptive du concept de « compétence attendue ». Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"   Vidéos supports en libre accès :

 

 

Mots clés complémentaires des auteurs  : compétence, mobilisation, expérience, régulation

Observation et évaluation au coeur de l'activité d'apprentissage de nos élèves

Pour l'équipe d'EPS du collège R. Vercel, Le Mans : J. Gibon - Enseignant et formateur, Professeur agrégé EPS

Revue Enseigner l'EPS, 2015, 265, 7-12

Présentation : Cet article fait suite aux propositions de la revue "Enseigner l'EPS" n°262 relatives à l'enseignement de la natation sportive. Notre apport se veut complémentaire en traitant de la natation de la vitesse là où ce dernier abordait principalement la natation longue. En revanche, si la démarche est identique, la présentation qui va suivre tente une analyse de la dynamique d'apprentissage proposée aux élèves. Cela se fera notamment par l'apport de vidéos témoins. C'est donc sous le regard de l'élève que nous percevrons comment l'évaluation peut être positive, exigeante et transparente pour lui dans le cadre de son projet de transformation.   Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Documents supports en libre accès(schéma dispositif, fiches de travail, fiche aiguillage, fiche "cible natation N1") Vidéos supports en libre accès Mots clés complémentaires des auteurs : approche par compétence, évaluation par compétence, indicateur, tâche complexe

T. Tribalat - IA IPR EPS

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 264, 2-7

Présentation : La formation continue en EPS dans l'académie de Lille a 30 ans. Ce fut l'occasion de réunir les enseignants, d'échanger autour des innovations conduites dans l'académie depuis quelques années et de mener parallèlement des débats sur des questions de fond qui ne sont toujours pas totalement résolues. Cette intervention avait donc pour but de susciter la réflexion dans les groupes de pratique professionnelle.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé" Mots clés complémentaires de l'auteur : pratique, activité, école
Mots clés :EPS Sport Revue

un modèle d'entrée dans la CP3 pour des élèves d'éducation prioritaire

D. Le Roy - Enseignant EPS, lycée Joliot Curie, Nanterre ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 263, 25 - 31

Présentation : Administrateur du blog Art France et passionné par les arts urbains, j’ai été stupéfait par l’attrait de nos adolescents pour ce courant culturel. Je me suis demandé comment faire fructifier cet engouement afin d’optimiser les apprentissages en EPS et plus spécifiquement au sein de la compétence propre n° 3 (« Réaliser une prestation corporelle à visée artistique ou acrobatique »), comment rendre ces activités propices à une collaboration entre élèves, artistes et enseignants. Le dispositif le plus pertinent était celui d’une classe à PAC 1 (classes à projet artistique et culturel). Un choix dans la technique artistique devait être réalisé. Le Cellograff était le plus adapté : cette technique optimise les aspirations des élèves tout en respectant la loi, les règles. En collaborant avec l’artiste, l’entrée dans les APSA de la CP3 par une classe à PAC permettra de favoriser l’engagement de nos élèves d’éducation prioritaire, d’améliorer leurs apprentissages moteurs, méthodologiques et sociaux ainsi que de participer à l’acquisition des compétences du socle commun 2. Enfin elle enrichira leur patrimoine culturel.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : street art, engagement
Mots clés :CP3 HDA Revue

Pour cibler les "incontournables" moteurs, méthodologiques et sociaux et tisser les compétences des programmes (partie 1)

W. Roosli - Professeur agrégé EPS, collège Alain Fournier, Clamart (wilhelm. Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 263, 18 - 24

Préambule : La scolarité des élèves en Education Physique et Sportive (EPS) est balisée par l’atteinte de « compétences attendues dans les Activités Physiques Sportives et Artistiques (APSA) ». Ces dernières finalisent un cycle d’enseignement et attestent d’un niveau d’acquisition 1. Tout au long du curriculum, en fonction du temps de pratique effectif dans une APSA, un niveau d’exigence, formalisé sous la forme d’une compétence attendue, peut être défini (par exemple, pour une activité enseignée durant au moins vingt heures de pratique effective le niveau 2 peut être atteint). A ce titre, les récents programmes pour l’enseignement secondaire précisent qu’au terme des enseignements, seules les compétences attendues s’observent et s’évaluent dans la pratique des activités physiques. Ces acquisitions visées en EPS constituent donc la pierre angulaire de nos interventions professionnelles quotidiennes. Elles apportent un degré certain de cohérence dans le « cursus EPS » des élèves. Or, force est de constater, à la lueur de certains écrits professionnels, que les mises en oeuvre devant permettre leur construction posent encore de réels problèmes.En effet, après la lecture des compétences attendues des programmes, le chantier menant à leur opérationnalisation reste conséquent.Nous allons donc tenter de proposer une grille de lecture méthodologique fonctionnelle de ces compétences. Ceci, afin de définir précisément et concrètement, mais aussi rendre exploitable, ce qu’il n’est pas permis d’ignorer en E.P.S., dans une A.P.S.A., à chaque étape du cursus scolaire

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : fil rouge moteur, fil bleu CMS, savoirs ciblés, dynamiques des apprentissages, réussite

Oui, mais pour quel projet de formation de nos élèves en CP5 ?

D. Rossi - lycée Raynouard, Brignoles ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ); D. Mauffrey - lycée Langevin, Martigues ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 263, 15 - 17

Présentation : Comment, dans les conditions scolaires, concevoir et mettre en œuvre, un cycle d’enseignement prenant appui sur l’activité musculation ? Quelle démarche ? Vers quelles étapes de formation des lycéens dans cette activité ? Quelles expériencesleur proposer pour construire les compétences attendues ? Sur le plan pédagogique à quelle(s) condition(s) faire de l’élève un « S’Entraînant (Dhellemmes, 2002) capable de concevoir et réguler sa charge (autonomie)... et non un simple applicateur de procédés dictés par l’enseignant ?A quelles conditions le recours à la musculation en EPS contribuera-t-il à l’atteinte de capacités et connaissances attendues lors de l’enseignement d’une activité en CP5 ?Nos propositions vont pour cela articuler les problématiques du traitement didactique et de la gestion pédagogique de cette activité, deux champs de questionnements qui ont été redondants tout au long de notre expérience d’enseignant et de formateur...Car effectivement pour nous « toute démarche d’enseignement, notamment en CP 5 » repose sur le défi de concilier d’une part le nécessaire contrôle et guidage de l’activité d’apprentissage (pour transmettre des connaissances et éviter, entre autres, des situations à risque) et la construction de l’autonomie décisionnelle (choix du mobile, choix de la charge) et fonctionnelle(manipulation des charges) du pratiquant.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

S. Allec - Enseignant et formateur, Professeur agrégé EPS,  lycée Audiberti, Antibes, Docteur en Sciences de l'Education ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 263, 10 - 14

Présentation : L’objet de cet article est de porter un regard constructif de formateur / praticien sur la formation des enseignants, commune à toutes les disciplines, afin de lancer une réflexion sur ce qu’éventuellement elle pourrait être à minima, ou bien en complément de ce qui existe et de ce qui se fait déjà.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : pédagogue, expérience, expertise, animation, professeurs novices, stagiaires

Pour ne pas jeter le bébé avec l'eau du bain

P. Bordes - Maître de conférences, UFR STAPS, Université Paris Descartes, Responsable du Master Enseignent ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 263, 2 - 9

Présentation : La cause est entendue et déclinée sur tous les tons : les compétences, c’est le loup économique dans la bergerie pédagogique. Pourtant, l’heure n’est plus à la résistance mais, plus prosaïquement, aux compromis. Il convient de limiter l’utilisation du terme afin d’en neutraliser ses effets collatéraux. Haro sur les compétences, donc, à moins de les envisager sous une version affadie qui désamorce ses potentiels effets nocifs. On en est un peu là aujourd’hui. Fatiguée par les querelles sémantiques et les généalogies contradictoires, la profession fait le dos rond et laisse passer l’orage. Comme le soulignait il y a peu Jacques Gleyse, à propos de cette question des compétences : « Il n’y a plus aucun débat ou presque. Un consensus, ou à défaut une déréliction totale semblent définitivement structurer le monde de l’Education Physique » (2011, 20).Et si, à rebours de la doxa professionnelle, une autre vision pouvait s’exprimer ? Et si le débat pouvait reprendre sur le sens et l’utilisation de cette notion ? Nous proposons de remettre le terme en perspective en rappelant, notamment, des filiations régulièrement passées sous silence tout autant que les choix de visions très orientées à terme, imposées par les textes officiels.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : performance, hypermorphisme, effet "Forrest"
Mots clés :EPS Évaluation Revue

N. Chevailler - Professeur EPS, lycée des métiers Jacques Prévert, Combs-la-Ville, Vacataire Département STAPS, Université Evry Val d'Essonne ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 262, 23 - 28

Présentation : Enseigner et témoigner... Qui n’a jamais rencontré de difficultés professionnelles liées à la motivation des élèves lors du recours aux activités de courses athlétiques dans son enseignement de l’EPS ?Afin de ne pas surcharger la lecture de son témoignage d’analyse théorique, Nicolas Chevailler nous livre ici la présentation de formes de pratiques qui lui ont permis d’inverser radicalement l’attitude des élèves face à ces activités. la précision de ses propositions vous permettront à n’en pas douter de les mettre en oeuvre aisément. Alors surtout n’hésitez pas et essayez ! (M. Avisse et D. Rossi)

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : adaptation scolaire, défi ludique, dualité vitesse, précision, course tout terrain

Réflexion sur les tâches complexes et indicateurs : le "12001" et le "18001" en nager long

R. Fayaubost - Professeur EPS, collège Pablo Picasso, RRS, Vallauris ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ); M. Berenguier - Professeur EPS, collège Pablo Picasso, RRS, Vallauris ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 262, 16 - 22

Introduction des auteurs. La génèse de notre réflexion: Elle est le fruit de trois moments clés :Tout d’abord une formation disciplinaire académique sur l’enseignement et l’évaluationpar compétences assurée par Mme RAYBAUD Agnès, IA IPR EPS, et M. ROSSI David, professeurAgrégé EPS, accompagné de la présentation d’outils d’évaluation par indicateurs en badminton (Revue AE-EPS n° 235).Le deuxième moment fut la visite de Mme RAYBAUD dans le cadre de ses missions d’inspection. Lors de la réunion d’équipe, elle formule comme remarques que toutes les fiches d’évaluation communes des APSA de notre projet sont pertinentes et de qualité. Mais elles sont aussi toutes formalisées en termes de critères et de conduites typiques.Dans la continuité du travail effectué  avec elle en stage, elle nous demande alors d’entamer un travail de recherche et de re-formalisation de nos fiches activité sur l’évaluation des compétences. L’évolution résidera dans l’utilisation d’indicateurs.Le troisième moment fédérateur est le travail que nous effectuons dans le cadre de la formation transversale, pour laquelle nous intervenons (stages établissement et formation des professeurs stagiaires) sur la notion de compétences et de tâches complexes.La combinaison des réflexions lors de chacun de ces moments, a été le déclencheur dutravail que nous présentons.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires des auteurs : évaluation des compétences, indicateurs, tâches complexes

L. Amatte - Professeur agrégé EPS, chargé de mission d'Inspection pour la Nouvelle-Calédonie( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 262, 10 - 15

Présentation :  Le propos fait état d’une étude menée dans le cadre de l’intégration des TICE dans les séquences d’enseignement. Son objet était de contribuer à l’identification de nouvellesconditions d’efficacité des stratégies d’apprentissage coopératif par l’intégration des TICE..

Pour faire suite à la 1ère partie de l’article parue dans le précédent numéro, où un cadre théorique était proposé et accompagné l’hypothèse de l’étude menée ; l’auteur vous propose dans cette 2ème partie une description de la méthode d’investigation, les résultats, la discussion et les perspectives de réflexion quant à l’intégration des TICE dans une séquence d’enseignement

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web parta"

Mots clés complémentaires de l'auteur : intégration des TICE, apprentissage coopératif, efficacité du professeur, innovation

F. Lavie - Professeur agrégé EPS, lycée Godefroy de Bouillon, Clermont-Ferrand ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ); P. Gagnaire - Professeur agrégé EPS, collège Oradou, Clermond-Ferrand ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2013, 262, 5 - 9

Présentation : Le séminaire de l’année précédente nous a forgé la conviction que le plaisir n’était pas un contenu d’enseignement 2. Il est donc impossible d’en proposer une didactique car il n’est pas relié à un objet culturel. Le plaisir, s’il a pourtant bien une fonction essentielle enEPS, est plutôt un objectif éducatif ainsi qu’un moyen d’enseignement. A la fois besoin eténergie mobilisatrice, le plaisir conduit in fine à une certaine puissance d’exister émancipatriceet génératrice de projets d’action de plus en plus ambitieux. Le plaisir d’agir ne relèvedonc pas de l’apprentissage mais de l’éducation!Or une éducation renvoie à des valeurs, donc suppose une certaine philosophie, une certaine éthique. Le thème de l’éducation au plaisir servira de fil conducteur au séminaire autour des questions essentielles suivantes :

Une éducation au plaisir est-elle souhaitable ?• Une éducation au plaisir est-elle possible ? Finalement qu’entend-on par une éducation au plaisir ? Quelles différences entre une personne « bien et mal » éduquée au plaisir ? Qu’est-ce qu’une personne « bien éduquée » au plaisir en EPS ? Comment éduquer au plaisir dans les pratiques ludomotrices ? Ce thème, un peu provocateur, n’a de sens que s’il est relié à un cadre de réflexion sur leplaisir en EPS.

Document en libre accès

Mots clés : plaisir d'agir, dynamique plaisir/déplaisir, plaisir/motivation, plaisir/valeur, éducation au plaisir; enjeux éducatifs, pédagogie

S. Allec - Docteur en Sciences de l'Education, Formateur transversal sur les thématiques de "L'autorité" et de la "Gestion des conflits", Académie de Nice, Professeur agrégé EPS, Lycée Audibert, Antibes.

Revue Enseigner l'EPS, 2014, 262, 2 - 4

Introduction : La gestion du groupe est une priorité éducative et une compétence professionnelle qui est inévitablement associée, entre autres, à la capacité d’organiser le travail en classe 1. Etre dans la capacité de faire face à l’élève difficile, de gérer le conflit, relève d’une formation permettant d’acquérir a minima des connaissances et des savoirs qui, avec l’expérience et la diversité des contextes, permettront à l’enseignant d’agir de manière relativement efficace et durable tout en conservant des valeurs morales et des principes éducatifs.Le modèle que je propose d’adopter dans cet article consiste à répondre aux quatre questions qui me sont les plus fréquemment posées en conférence par les différents types de public enseignant, mais également ceux de CPE et de personnels de direction.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : gestion de conflit, autorité, élève difficile, violence

Présentation comparative entre le modèle PLC2 et le modèle PEES : l'exemple de l'académie de Versailles

J.B. Chiama - Membre de l'équipe de formateurs EPS, IUFM, Université de Cergy Pontoise

Revue Enseigner l'EPS, 2013, 261, 8 - 13

Présentation : Ce texte a pour ambition d’exemplifier les modèles de formation des professeurs stagiaires PLC2 (1990/2010) et PEES (2010…) au travers de l’exemple de l’académie de Versailles.Ce projet est né de deux réflexions :• Au gré de mes rencontres, il m’est apparu que le modèle de formation des PLC2 en IUFM restait très présent dans les esprits et que le modèle en cours des PEES, mis en place pour la 4ème année à la rentrée 2013, restait peu connu. De nombreux collègues, actuellement tuteurs (comme conseillers pédagogiques, comme professeurs stagiaires), semblent avoir en tête ce modèle, notamment lorsqu’ils évoquent les journées de formation des stagiaires actuels.• Dans la perspective de l’élaboration d’un nouveau modèle de formation avec les ESPE, il peut être intéressant d’interroger ceux qui se sont succédé depuis le début des années 1990, afin, le cas échéant, d’envisager d’éventuelles pistes pertinentes pour une nouvelle évolution de la formation des professeurs stagiaires de notre discipline.Le but principal n’est pas de faire part d’un point de vue exhaustif sur les deux types de parcours ni de présenter les contenus de formation et les modalités de mise en oeuvre sur chacune des journées. Il s’agit plutôt, au travers de la présentation d’un exemple d’organisation de dispositif, d’envisager le lancement d’un débat sur les prochaines échéances en termes de formation à l’entrée dans le métier, s’inscrivant ainsi dans la démarche de notre association.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : professionnalisation, professeurs stagiaires, modèles de formation

Gwenn et Christophe Charpiot - Professeurs des écoles, secteur USEP du Grand Colombier, Ain ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ); ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2013, 261, 29 - 31

Présentation :La loi d’orientation sur l’éducation de 1989 a instauré le projet d’établissement qui, dans le premier degré, se traduit en projet d’école. Celui-ci, sous-tendant l’action éducative, se doit de jongler entre les objectifs généraux assignés par la nation, une dimension opérative forte en étant conçu dans l’intérêt des élèves eu égard à leur besoins prioritaires, et au tissu local. Or, àl’heure où, pour beaucoup d’entre nous, la rédaction d’un tel projet peut relever du chemin de croix pédagogique, en quoi l’EPS peut-elle incarner une planche de salut ?

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : projet d'école, sauvetage, parents, USEP

L. Amatte - Professeur agrégé EPS, chargé de mission d'inspection, Nouvelle-Calédonie ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2013, 261, 14 - 19

Résumé : L e propos fait état d’une étude menée dans le cadre de l’intégration des TICE dans les séquences d’enseignement. Son objet était de contribuer à l’identification de nouvelles conditions d’efficacité des stratégies d’apprentissage coopératif par l’intégration des TICE. Pour ce faire, elle se proposait de modéliser et d’examiner les effets d’un outil TICE accompagnée des interactions sur l’acquisition de compétences motrices en acrosport. Les participants, 30 élèves de 14-16 ans, ont été répartis, sous forme de groupes en fonction de la condition d’utilisation ou non d’une borne numérique vectrice d’images de la compétence et d’un logiciel d’analyse vidéo de leur activité : Interactions Médiées par l’outil (IM) vs Interactions Spontanées sansl’outil (IS).Les résultats étaient en partie conformes aux attentes : on observe que l’outil, bien que réduisant le nombre de répétitions motrices, augmente le nombre d’interactions entre pairs au service d’acquisitions élaborées dans les rotations avant corps tendu sur un porteur, uniquement chez les participants ayant bénéficié de l’aide extérieure de l’outil (IM), et favorise le transfert des acquisitions en rotation arrière.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : apprentissage coopératif
Mots clés :CP3 Acrosport TICE Revue
La nécessité d'accompagner la conception et les mises en œuvre d'un enseignement par compétences

A. Falco - IA IPR Académie de Bordeaux ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2013, 261, 20 - 28

Résumé : Les orientations institutionnelles induisent une évolution des pratiques professionnelles en invitant les enseignants à concevoir des situations d’apprentissage saisissant simultanément les programmes et les compétences transversales. Les situations complexes portent cette double ambition. Toutefois, à l’observation, si des évolutions sensibles sont apparues dans les pratiques enseignantes, elles marquent aujourd’hui le pas.Certes, les collectifs d’enseignants planifient leurs séances dans le respect de l’esprit des programmes. Mais nous repérons des résistances compréhensibles de trois ordres : - Les réformes des dix dernières années devraient permettre progressivement un professionnalisme collectif qui, s’il existe dans les souhaits des enseignants, n’est pas encore traduit dans les classes qui restent soustraites à l’emprise du travail collectif. Aujourd’hui, la production d’une analyse partagée des programmes reste encore soumise aux fluctuations des conceptions personnelles des APSA de chaque enseignant.- L’effort légitime pour rendre visible une discipline est circonscrit prioritairement à la définition de ses contenus d’enseignement et à celle de l’activité physique enseignée. La visibilité d’une discipline interroge également les relations qu’elle entretient avec les autres disciplines quant au projet de formation des élèves.- Si les programmes évoluent au plan des acquisitions qu’ils souhaitent mettre à l’étude pour les élèves, la pensée collective des enseignants, notamment dans la fabrication d’outils de terrain doit également se mettre en mouvement. Le groupe de production de ressources de l’académie de Bordeaux constitué d’un collectif d’enseignants du second degré, du premier degré, de formateurs des STAPS, d’un professeur des Universités, référent scientifique, et coordonné par l’Inspection pédagogique régionale EPS, a produit des outils pour concevoir les pratiques d’enseignement par situations complexes. Ces outils permettent d’identifier collectivement les exigences de formation, de concevoir une situation complexe par niveau de compétence, de la paramétrer afin de convoquer précisément les compétences relatives au plan moteur, social, méthodologique et langagier du niveau de formation.Un exemple en demi-fond pour un niveau un de compétence est présenté dans cet article qui s’inscrit dans la problématique de l’accompagnement du changement des pratiques professionnelles des enseignants.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires des auteurs : situations complexes, formation professionnelle

N. Recoules - Professeur agrégé EPS, lycée Henri Wallon, Aubervilliers (nico Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ); G. Escalié - Professeur agrégé EPS, Maître de Conférences, UFR STAPS Bordeaux ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ) ; S. Chalies - Maître de Conférences, IUFM Midi-Pyrénées ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. )

Revue Enseigner l'EPS, 2013, 261, 2 - 7

Présentation : Cet article a pour ambition de circonscrire les grandes lignes d’une formation professionnelle à l’enseignement de l’EPS innovante. Pour ce faire, il présente puis illustre une conceptualisation originale de l’enseignement ancrée sur des postulats issus d’une lecture « collectiviste » de l’action (pour plus de détails se référer à : Bertone & Chaliès, 2008). Trois de ces postulats sont détaillés et illustrés en suivant.Tout d’abord, toute réalisation d’actions nouvelles par les élèves est considérée comme nécessitant un apprentissage préalable d’expériences holistiques rendu possible par un enseignement ostensif et non réflexif de l’enseignant. Ensuite,les premières situations proposées aux élèves devraient être « facilitantes ». Elles devraient en effet leur permettre de s’engager immédiatement dans des usages des expériences enseignées et de rapidement constater leur utilité. Enfin,les situations faisant suite à l’apprentissage des élèves devraient leur autoriser un « usage extensif » de ce qu’ils ont préalablement appris.D’un point de vue structurel, l’article est organisé selon les trois principales activités constitutives de cette conception de l’enseignement de l’EPS. Pour chacune d’entre elle, la structuration du propos est identique. Dans un premier temps, l’activité d’enseignement considérée est explicitée sur le plan théorique. Un exemple de cette activité dans le cadre de l’enseignement de l’EPS est ensuite proposé. Enfin, les implications en matière de formation professionnelle d’une telle conception de l’enseignement sont présentées et discutées.Tout au long de l’article, les situations proposées s’adressent à des élèves de lycée dans l’APSA football. La capacité visée est celle de « Mettre en place une défense en zone organisée sur deux lignes », capacité visée dans la perspective de l’atteinte du niveau 5 de compétences des programmes d’EPS (Association Sportive ou Section Sportive).

 Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires des auteurs : enseignant débutant, théorie/pratique
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>