Recherche doc.

Fonds documentaire

S'inscrire pour


It seams that module Activation (mod_jstats_activate) is not installed correctly. Please refer to JoomlaStats extension installation problem page.


Résultats
Recherche de mots-clés: Total 150 résultats trouvés.
Mot clé: Cahiers du CEDREPS Classement
Eléments d'une mobilisation pour fonder la CP5 et les "ASDEP"*  

R. Dhellemmes - IA IPR Honoraire

In : "La CP5 et l'apprentissage du "Savoir S'entraîner physiquement - Que proposer à l'étude des élèves en EPS?", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2011, Vol.10 : 51-61

Résumé : Notre intention est ici d'argumenter en faveur de la dimension culturelle du champ des activités d'entretien et de développement physique. Nous tentons de montrer que la caractérisation (ou non) d'un champ d'activité physique, quel qu'il soit, en entité culturelle, relève d'un ensemble d'options rarement explicitées. Nous nous sommes efforcés de les identifier en ce qui concerne la CP5, en appui sur le concept d'activité du pratiquant. Notre propos est ici de revendiquer la construction d'outils professionnels nécessaire pour organiser les enseignements de l'EPS L'élargissement des pratiques sociales auxquelles l'EPs fait référence, la transformation de ses missions, l'évolution des connaissances disponibles et la différenciation des besoins des élèves nécessitent une "révision de notre copie", révision qui devrait permettre d'organiser pour le champ qui nous occupe ici, les activités des élèves, le contenu des enseignements dans le cadre d'un trajet de formation, tel que s'efforcent de le réaliser actuellement les programmes de l'EPS. * ASDEP: Activités Sportives de Développement et d'Entretien Physique 

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

   Le cahier 10 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire

Les articles suivants figurant dans le cahier n°10 de la collection des "Cahiers du CEDRE/CEDREPS:

Quelques repères sur les contextes d'émergence de la CP5 (p41-p49) L'activité du "pratiquant S'entraînant": c'est à dire ? (p51-p61) Enseigner l'entraînement physique en EPS ? Un parcours semé d'embûches (p159-p170) sont proposés comme trois approches complémentaires. Ces dernières s'articulent autour d'une même intention : celle de revenir sur le sens des propositions qui ont fait émerger en EPS le champ de la cinquième compétence propre à notre discipline. Sur quels fondements s'est-elle appuyée ? Quel a été son itinéraire depuis une quinzaine d'années ? Quelles sont ses "références culturelles" ? Quelle signification attribrer aux oppositions qu'elle rencontre actuellement ? __________________________________________________________________ Mots clés complémentaires de l'auteur : activités du participant, s'entraîner physiquement, signification anthropologique, processus didactique
Mots clés :CP5 Cahiers du CEDREPS

R. Dhellemmes - IA IPR Honoraire

In : "La CP5 et l'apprentissage du "Savoir S'entraîner physiquement - Que proposer à l'étude des élèves en EPS?", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2011, Vol.10 : 41-49

Résumé : Le propos est dans cet article, de caractériser les contextes d'apparition de formes de pratiques et de contenus d'un champ culturel récent orienté vers l'intervention par l'activité physique sur les propriétés de sa propre activité corporelle. On repère ainsi les filiations multiples sur lesquelles notre discipline scolaire continue de se construire : contextes économiques, sociétaux, professionnels et scientifiques.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

   Le cahier 10 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire

Les articles suivants figurant dans le cahier n°10 de la collection des "Cahiers du CEDRE/CEDREPS:

Quelques repères sur les contextes d'émergence de la CP5 (p41-p49) L'activité du "pratiquant S'entraînant": c'est à dire ? (p51-p61) Enseigner l'entraînement physique en EPS ? Un parcours semé d'embûches (p159-p170) sont proposés comme trois approches complémentaires. Ces dernières s'articulent autour d'une même intention : celle de revenir sur le sens des propositions qui ont fait émerger en EPS le champ de la cinquième compétence propre à notre discipline. Sur quels fondements s'est-elle appuyée ? Quel a été son itinéraire depuis une quinzaine d'années ? Quelles sont ses "références culturelles" ? Quelle signification attribrer aux oppositions qu'elle rencontre actuellement ? Mots clés complémentaires de l'auteur : disciplinarité, didactisation, activités de développement et d'entretien physique.
Mots clés :CP5 EPS Cahiers du CEDREPS
Quelle utilisation pour "réaliser et orienter son activité en vue du développement et de l'entretien de soi ?"

M. Garcin - Faculté des Sciences du Sport et de l'Education Physique de Lille, UDSL, EA4488

In : "La CP5 et l'apprentissage du "Savoir S'entraîner physiquement - Que proposer à l'étude des élèves en EPS?", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2011, Vol.10 : 31-36

Résumé : Les échelles de perception de l'effort évaluent l'intensité subjective de pénibilité qu'éprouve le pratiquant en réponse à l'exercice physique. L'échelle la plus utilisée est l'échelle RPE de Borg. Directement applicable sur le terrain, pour les différents sexes, âges, types et niveaux de pratique, cette échelle peut être utilisée avec les adolescents en milieu scolaire. Elle permet aux élèves et à l'enseignant d'évaluer la capacité maximale du travail, d'évaluer les sensations de pénibilité durant l'activité physique, de prescrire une intensité d'exercice individualisée (que ce soit pour l'exercice continu, intermittent, en musculation), de gérer son effort et de contrôler les effets de l'entraînement

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

   Le cahier 10 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires de l'auteure : perception de l'effort, gestion de sa vie physique, prescription de l'exercice

M. Pradet - Faculté des Sciences du Sport et de l'Education Physique, Université Montpellier 1

In : "La CP5 et l'apprentissage du "Savoir S'entraîner physiquement - Que proposer à l'étude des élèves en EPS?", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2011, Vol.10 : 23-28

Résumé : Voyant dans l'apparition dans les programmes de l'EPS du "Savoir S'entraîner" une opportunité de stabiliser les liens de la discipline avec les connaissances scientifiques les plus actuelles, l'auteur dénonce quatre dérives récurrentes jusqu'ici, et les illustre par des exemples particulièrement convaincants:

La transposition didactique "à la louche" (ex : la période de l'endurance aérobieà 120 pulsations/mn) "L'applicationnisme" et la soumission à la "science" 'ex : un "dogme" qui semble avoir longtemps été consensuel dans la profession : "On ne doit ni ne peut développer la qualité physique de force chez l'enfant !" Les "chaises musicales" des théories scientifiques et les effets mode (ex : du jour au lendemain, il semble que l'échauffement ne présente plus aucun intérêt, que les assouplissements soient des vecteurs de perte de la noticité musculaire ... ) L'imperméabilité aux évolutions de la connaissance ou "le retard à l'allumage" dans leur intégration (ex : le coeur même de la "séance d'endurance", qui a continué à battre au rythme des "20 minutes à allure régulière")

Il affirme enfin que la CP5 peut être une voie d'appropriation des connaissances scientifiques performantes pour l'éducation physique. Et qu'ainsi, elle pourrait jouer tout son rôle au sein de la discipline et devenir un maillon indispensable et complémentaire et non finir par être perçue comme concurentielle et autosuffisante.

 Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

   Le cahier 10 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire
Mots clés :CP5 Cahiers du CEDREPS

G. Bonnefoy - Professeur EPS Honoraire, ( Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. ), R. Dhellemmes - IA IPR Honoraire

In : "La CP5 et l'apprentissage du "Savoir S'entraîner physiquement - Que proposer à l'étude des élèves en EPS?", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2011, Vol.10 : 15-21

Résumé : Nous avons sollicité pour ce Cahier 10, quelques collègues IA.IPR, à partir deux questions suivantes:

Qu'a apporté d'essentiel à l'EPS l'apparition d'un champ culturel type CP5 dans les programmes des lycées? Quelles difficultés, voire quelles réserves, constatez-vous dans la mise en place de ces enseignements ? Quels sens leur donnez-vous ? De l'analyse de leurs réponses, nous avons dégagé quelques grandes catégories qui peuvent permettre d'alimenter le questionnement nous occupant dans cette publication.   Ainsi, concernant les apports de ce nouvel enseignement, ils relèvent : Une exigence renouvelée concernant les modes d'interventions des enseignants Une visibilité accrue des apports entre les finalités et les contenus de l'EPS Une diversification des moyens d'accès à l'activité physique Une interprétation des professionnels de l'EPS concernant les conceptions de la culture corporelle

A propos des difficultés ou réserves que cet enseignement génèrerait, l'analyse des réponses permet de dégager principalement trois types de difficultés ou de réserves. La première concerne les incertitudes sur les contenus d'enseignement, et plus particulièrement sur la difficulté à préciser les objets d'étude du "Savoir s'entraîner". La seconde porte sur les compétences des enseignants à diffuser ce type de savoir, et la dernière évoque la nécessaire relecture pour ce faire, des conceptions de la discipline.

Accès au téléchargement- gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

   Le cahier 10 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires des auteurs : savoir s'entraîner, pratique réflexive, finalités éducatives, ancrage culturel, culture corporelle, culture scolaire des APSA

J. Metzler - Professeur agrégé EPS

In : "Eduquer / Enseigner, même combat", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2002, Vol.3 :  71-78

Accès au téléchargement gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

R. Dhellemmes - Inspecteur pédagogique Régional

In : "Eduquer / Enseigner, même combat", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2002, Vol.3 :  56-70 * ASDEP: Activités Sportives de Développement et d'Entretien Physique Accès au téléchargement gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

G. Bonnefoy - Professeur agrégé EPS

In : "Eduquer / Enseigner, même combat", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2002, Vol.3 :  49-55 Accès au téléchargement gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

J.L. Ubaldi - Professeur agrégé EPS

In : "Eduquer / Enseigner, même combat", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2002, Vol.3 :  33-48

Accès au téléchargement gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"
à la formation d'un élève physiquement éduqué

J. Badreau - Professeur agrégé EPS

In : "Eduquer / Enseigner, même combat", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2002, Vol.3 :  26-32

Accès au téléchargement gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

M. Coltice - Professeure agrégée EPS

In : "Eduquer / Enseigner, même combat", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2002, Vol.3 :  22-25

Accès au téléchargement gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"
ou l'apprentissage de la tactique au basket-ball

S. Philippon - Professeur agrégé EPS

In : "Eduquer / Enseigner, même combat", Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2002, Vol.3 :  6-21

Accès au téléchargement gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

R. Dhellemmes - IA IPR EPS Honoraire

In : "Que proposer à l'étude des élèves en EPS ? (Deuxième partie), Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS. Publishers : AEEPS, 2010, Vol.9 : 67-87

 Résumé : Il s'agit de réaliser un retour réflexif sur l’intégration dans les pratiques scolaires, puis dans les textes relatifs au programme, d’un champ de pratique des APSA : celui des activités d’entretien et de développement physique. Comme un des acteurs de la rédaction des textes relatifs à cette partie des programmes EPS, nous avons pu constater les appréhensions, les dérives, les confusions voire les contresens relatifs à ces propositions. L'article : « savoir S’entraîner, un cheminement personnel et original»  introduit une réflexion plus générale sur la nécessité et les conditions de possibilité d’une transmission des contenus correspondants à ce thème d’étude. Cette réflexion nous conduira à montrer son articulation avec l’éducation pour la santé. Elle nous permettra également d’interpeller quelques principes d’intelligibilité des programmes d’EPS actuels. On évoquera en quoi certaines conceptions qui les organisent, relèvent d’une matrice idéologique qui fait obstacle à certaines évolutions nécessaires de notre discipline. Nous évoquerons enfin quelques pistes qui permettraient le dépassement d’une vision restreinte voire rigide du culturalisme, en matière d’APSA, en EPS.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Mots clés complémentaires de l'auteur : L’EPS et sa Didactique, matrice disciplinaire, savoir s’entraîner physiquement, programme d’enseignement, éducation pour la santé
Mots clés :Cahiers du CEDREPS
Quelques pistes pour une rénovation de l'EPS en lycée : changer la place et le statut de l'activité physique et sportive en lycées

Collectif du CEDREPS

In : « Que proposer à l’étude des élèves »,  Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2009, Vol.8, 85-88

 Résumé: L’article se propose d’explorer quelques pistes destinées à envisager une rénovation de l’EPS en lycée, dans le cadre des consultations conduites actuellement par le ministère de l’Éducation Nationale pour la réforme des lycées. Il s’agirait de changer la place et le statut de l’activité physique et sportive au sein de ces établissements. L’objet de l’EPS en lycée serait de conduire progressivement chaque lycéen, vers une autonomie d’organisation, d’entraînement et d’activité dans des pratiques d’APSA représentatives d’une culture contemporaine de l’activité physique. Un constat rapide sur les ressources actuelles de l’EPS en lycée, ses points forts et ses difficultés, permet d’envisager la possibilité d’organiser différemment les formes de pratiques et les contenus autour de quelques thèmes d’étude. Il est possible à certaines conditions, de dissocier les horaires d’enseignement et le temps de pratique des élèves qui doit être nettement augmenté. D’autre part les thèmes d’étude doivent garantir l’accès des élèves à cette autonomie de pratique physique, lucide, raisonnée, condition d’un engagement durable dans un style de vie actif.  Par ailleurs, diverses pistes évoquées : activités pluridisciplinaires, pratiques autonomes encadrées, recherche de suivi d’un trajet de formation cohérent, articulation de la formation proposée en EPS avec les pratiques externes des lycéens (sous le contrôle des enseignants EPS), contrôle continu et ponctuel en cours de formation, devraient conduire chaque lycéen à une connaissance et à une appréhension en acte du sens de ce que représente la culture des APSA dans notre société. Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé" Le cahier 8 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires des auteurs : rénovation des Lycées – Missions de l’EPS – Programme d’enseignement – Formes de pratique scolaires – Culture des APSA

F. Bergé, G. Bonnefoy

In : « Que proposer à l’étude des élèves »,  Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2009, Vol.8, 74-84

Résumé: La question des programmes est au cœur des réflexions professionnelles actuelles. Les publications récentes des nouveaux textes pour le lycée professionnel et le collège en témoignent. Notre travail tente d’analyser et de comprendre la genèse de ces réflexions au travers des prises de position institutionnelles et politiques qui organisent ces nouvelles propositions : quels en sont les enjeux ? Quelles pertes et quels gains pour les élèves, pour les enseignants ? Notre intention sera ici de proposer un point de vue, construit à partir d’un ensemble d’éléments de comparaison et de réflexion. Ce n’est pas de réaliser une étude exhaustive des textes institutionnels actuels.  Parmi toutes les fonctions qu’un programme disciplinaire peut assumer nous en avons retenu  trois, les considérant comme essentielles : Les fonctions d’affichage et d’unification de la discipline, la  fonction  politique. L’analyse est réalisée au regard de ces trois fonctions principales. L’identité de la discipline est–elle confortée par les nouveaux textes ? Sa lisibilité s’en trouve t-elle renforcée ?  Qu’est ce qui distingue ici essentiellement l’EPS du collège et l’EPS du lycée ? Peut-on affirmer aujourd’hui que ces différentes opérations d’écriture et de récriture des programmes pour l’EPS ont stabilisé une « matrice disciplinaire » ? Celle-ci organise-t-elle désormais les enseignements à tous les niveaux du cursus scolaire ? Telles sont les questions auxquelles notre  regard sur  ces nouveaux textes pourra peut-être nous permettre de répondre.  Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé" Le cahier 8 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires des auteurs : programmes disciplinaires, contenus d'enseignement, thèmes d'étude et objets d'enseignement, socle commun de compétences, culture commune
Première partie: "S'entraîner"? Pas si simple !

R. Dhellemmes - IA IPR Honoraire

In : « Que proposer à l’étude des élèves »,  Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2009, Vol.8 , 60-73

 Résumé: L’intention dans cet article est de réaliser un retour réflexif sur l’intégration dans les pratiques scolaires, puis dans les textes de lycées relatifs au programme, d’un champ de pratique des APSA : celui des activités d’entretien et de développement physique. Comme un des acteurs de la rédaction des textes relatifs à cette partie des programmes EPS, j ‘ai pu constater les appréhensions, les dérives, les confusions voire les contresens relatifs à ces propositions. L'article (Cahiers N°8) : « S’entraîner ? Pas si simple ! » précise l’ensemble des conditions qui nous ont conduit à proposer dès les années 1996, puis pour les programmes des lycées de 2002, des activités et des contenus scolaires correspondant à l’une des cinq composantes du champ culturel des activités physiques prises en charge par l’EPS : « Orienter et de développer les effets de l’activité physique en vue de l’entretien de soi ». La difficulté principale selon moi, porte sur la question de la prise en charge effective par l’EPS de l’apprentissage d’un savoir S’entraîner physiquement, qui nous paraît constituer un des thèmes d’étude majeur pour l’EPS.  Il s’agit là d’un apprentissage complexe. L’intérêt de l’introduction en EPS des APSA appartenant au champ des Activités Scolaires de Développement et d’Entretien Physique est essentiellement de permettre de conduire un enseignement systématique de l’entraînement, considéré ici comme un champ culturel à part entière : celui qui concerne l’intention de « se faire advenir physiquement ». Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé" Le cahier 8 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires de l'auteur : savoir s'entraîner physiquement, éducation à la santé, programme d'enseignement, didactique de l' EPS 
Illustration en musculation et en course en durée

F. Bergé - Lycée Claude Lebois, Saint Chamond

In : « Que proposer à l’étude des élèves »,  Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2009, Vol.8, 49-59

Résumé: Notre article se propose d’identifier les étapes par lesquelles à notre sens, passe l’élève pour intégrer un « savoir s’entraîner physiquement» en milieu scolaire. Il s’agit bien ici de viser un élève pratiquant « s’entraînant » et pas seulement un élève pratiquant « entraîné ». Dans un premier temps, nous avons différencié les notions de  « projet d’action », « projet technique », « projet d’entraînement ». Puis nous avons identifié en quoi la pratique des Activités Scolaires de Développement et d’Entretien Physique (ASDEP) permettait de faciliter l’accès à une culture de l’entraînement.  Ensuite, nous décrivons six étapes caractéristiques du projet d’entraînement telles que nous les avons identifiées au travers de la pratique scolaire de deux ASDEP : la  Course en Durée et la Musculation. Ces étapes seront illustrées avec des documents d’élèves ou de professeurs. Pour chaque étape, nous présentons « ce que fait » l’élève ainsi que le rôle de l’enseignant.  Les principes qui traversent le « savoir s’entraîner » sont ainsi précisés et illustrés. Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé" Le cahier 8 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires de l'auteur : s'entraîner, ASDEP, projets en EPS

G. Vanelstlande - Laboratoire Education Intervention, Faculté des Sciences du Sport et de l'EPS, Lille 2

In : « Que proposer à l’étude des élèves »,  Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2009, Vol.8, 42-48

Résumé : L'article traite d'une lutte scolaire visant à contribuer à la construction d’un certain rapport à autrui. Un rapport d'ouverture (à l’opposé : la fermeture) dans l'acte même de combattre... Un rapport à autrui à la fois déterminant et déterminé par des réorganisations motrices. Il y a dans ces choix, la préoccupation de conférer à l’EPS sa dimension éthique, sans rien lâcher des acquisitions motrices significatives d'un développement. L'objet d'enseignement articule ses deux exigences.  Ce rapport à autrui est suggéré par le fait de « lutter contre » mais également et surtout, « avec l'autre ».  Mais il ne s’agit là que d’un point de départ de la réflexion. La formule invite également à reconsidérer le statut accordé d’une part à la lutte : s'agit-il d'une lutte de saisies et de force (celle des bras) ou d'une lutte de (dé) placements et de souplesse (celle du corps) ; d’autre part au corps à corps : est-il source de difficultés ou condition d'une communication non verbale, médiée par le corps ?  L'article rend compte de ces choix établis empiriquement, déterminés/déterminants des objets d'enseignement et des formes de pratique. Peut-être n'est-il pas inutile d’ajouter que la précision apportée à la mise en œuvre de ces propositions, conditionne la qualité des effets obtenus. Un ensemble de propositions qui renvoie à des questions perçues actuellement comme essentielles pour l’EPS : Celles qui concerne la référence pour l’enseignant : "quelle lutte enseigner aujourd'hui ?" Celles qui portent sur les contenus, ce  qui conduit à interroger les activités que les élèves doivent mobiliser. Celles relatives aux apprentissages : " quel est niveau de prise en charge par les élèves, des transformations proposées par l'enseignant ? ".

C’est à ces questions que l’article tente d’apporter des réponses dans le champ de la lutte scolaire.

Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé"

Le cahier 8 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires de l'auteur : dimension éthique du combat, déplacements, placements, souplesse, communication non verbale et corps à corps, objets d'enseignemen

P. Pezelier - CD-EPS, Inspection académique de la Loire

In : « Que proposer à l’étude des élèves »,  Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2009, Vol.8, 36-41

Résumé: L’enseignant d’EPS doit résoudre un dilemme fort quand il fait pratiquer l’escalade à ses élèves débutants : il doit à la fois assurer leur sécurité et leur permettre de réaliser des apprentissages moteurs et méthodologiques. Face à ce dilemme, les enseignants font souvent le choix de se centrer presque exclusivement sur la problématique de la sécurité.  La pratique de l’escalade risque alors se résumer, sous couvert de l’apprentissage de l’autonomie, à l’acquisition des techniques de sécurité. Que reste-il alors du fond culturel de l’activité ? Nous sommes partis de cette dérive possible pour faire émerger des alternatives didactiques et pédagogiques dans la pratique de l’escalade en EPS pour les classes de sixième. Par la pratique « d’échanges de blocs », il s’agit notamment de redonner toute son importance à ce qui fait une partie de l’identité de l’EPS : le développement des capacités nécessaires aux conduites motrices. Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé" Le cahier 8 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires de l'auteur : conduites motrices et sécurité, forme de pratique en 6ème, "échanges de blocs" 
une démarche au cœur de la danse en milieu scolaire et de ses contenus d'enseignement

J. Caumeil - Chargée de mission auprès des IPR-EPS de l'académie de Lyon, D. Commeigne - IUFM Grenoble, L. Jay - UFR STAPS Lyon

In : « Que proposer à l’étude des élèves », Collection : Les cahiers du CEDRE/CEDREPS, Publishers : AEEPS, 2009, Vol.8, 29-35

Résumé: Les colloques « Danse » organisés par l’AEEPS en interrégionale (Grenoble octobre 2005 ; Lyon octobre 2008), ont rencontré un large et favorable écho de la part des participants issus de l’ensemble du territoire français. Des questions professionnelles y ont été abordées, soulevant des questions de fond sur nos pratiques d’enseignement et de formation. Pour prolonger cette réflexion, issue de ces deux évènements, l’article propose dans un premier temps un détour nécessaire par l’analyse de la pratique sociale de référence : la danse contemporaine. On y réaffirme l’importance des savoirs du corps dont elle est porteuse et la prise en compte de l'évolution de cette pratique artistique toujours en résonance avec la société. Est abordée ensuite, la part d’implication de l’enseignant dans l’accompagnement des élèves en danse, dénommée ici «  la posture de l’enseignant ». Nous prenons appui sur un exemple concret de cette mise en jeu du corps dansant dans le cadre scolaire, pour analyser cette situation, à la fois sur le plan des contenus, et sur celui fondamental, de la posture de l’enseignant. Cette posture permet de soutenir immédiatement les formes naissantes.  Nous posons par ailleurs la question de la conservation de la justesse du chemin parcouru avec les élèves jusqu’au bout de cet itinéraire, discutant alors de la pertinence du choix d’une situation d’évaluation finale. Nous terminons par un regard sur les enjeux : en quoi la danse peut-elle permettre à l’élève accompagné par l’enseignant,  de construire un nouveau rapport à lui-même, aux autres et au monde? La danse, dans l’institution scolaire, s’inscrit alors de manière originale et irremplaçable dans un travail de culture visant une construction de soi. Accès au téléchargement - gratuit pour les adhérents et abonnés "web partagé" Le cahier 8 est disponible sous forme pdf - Voir sommaire Mots clés complémentaires des auteurs : ancrage culturel, danse contemporaine, transposition didactique, savoir du corps, sensorialité du mouvement, expérience tactile, posture de l'enseignant
<< Début < Précédent 1 2 3 4 5 6 7 8 Suivant > Fin >>