Pour une EPS d’utilité publique Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   

Aux côtés des enseignants, toutes disciplines confondues, qui manifesteront leur refus des mesures qui dégradent le service public d’éducation

Aux côtés des syndicats engagés dans diverses actions de défense

L’AEEPS réaffirme son attachement aux valeurs d’une école républicaine, lieu d’éducation, d’instruction et de formation pour tous les élèves.

Dans toutes actions auxquelles nous participons, l’AEEPS souhaite que soit affichée l’exigence de la qualité de l’enseignement scolaire de l’EPS

  • dans les heures obligatoires pour tous les élèves
  • dispensé par un professeur formé pour faire la classe
  • pour une EPS d’utilité publique il s’agit d’exiger
  • au moins le nombre des professeurs pour assurer l’horaire obligatoire des programmes
  • au moins la présence jusqu’au lycée d’un horaire permettent de valider en terminale des acquisitions réelles en EPS
  • au moins la qualité de la formation et le type de recrutement pour le métier qui est le nôtre : enseigner et faire apprendre.

L’AEEPS s’inquiète au plus haut point de voir que les mesures actuelles de gestion à l’économie vont justement à l’encontre d’une éducation physique scolaire qui doterait chaque élève des outils nécessaires à la construction d’une vie d’adulte équilibrée.

Quelle utilité publique pour l'EPS aujourd'hui ?

Telle est la réflexion sur laquelle s’engageront les actions de l’AEEPS ? Consultation, débats, échanges d’outils d’enseignement pour que , parallèlement aux actions syndicales, s’installe une conscience professionnelle forte : dire, afficher ce que nous faisons apprendre en cours d’EPS. Pas seulement du sport : de l’éducation physique "utile".

Mireille AVISSE (Présidente de l'AE-EPS)