Audition de l'AE-EPS au Ministère de l'Education nationale sur la réforme du lycée et du bac Imprimer Envoyer
Écrit par LAVIE FRANCOIS   

L'AE-EPS sera reçue mardi 5 décembre 2017 au Ministère de l'Education nationale par Pierre Mathiot, chargé de mener à bien la réforme sur le lycée d'enseignement général et technologique et du baccalauréat.

Depuis l’élection présidentielle et la nomination de Jean Michel Blanquer au ministère de l’Education nationale, nous savons que le lycée et le baccalauréat constituent le grand chantier de l’année scolaire 2017-2018. Le nouveau bac, réduit à 4 ou 5 épreuves, aurait lieu en 2021 après une réforme de la seconde dès 2018-2019, puis de la première et de la terminale.

Quelle nouvelle organisation du lycée et du baccalauréat pourrait permettre une meilleure préparation des lycéens à l'enseignement supérieur et à la vie professionnelle ? Quel rôle doit continuer de jouer l’EPS au lycée en vue de la préparation de tous à une gestion autonome et durable de leur vie physique et citoyenne ? Quelle place doit-elle occuper dans une nouvelle organisation du lycée et une transformation profonde de l’évaluation au baccalauréat ? Comment penser la continuité de l’EPS au lycée par rapport à l’EPS « soclée » du collège ?

Pour réfléchir à ces questions de fond, le Conseil national (CN) a créé une commission ad hoc sur la réforme du lycée et du baccalauréat. Elle s'est réunie le vendredi 17 et le samedi 18 novembre afin d’élaborer la position de notre association.

Afin de coordonner et mettre en forme ce travail, nous avons pensé qu’il serait préférable de s’attacher d’une personne ne faisant pas partie du Bureau national (BN), ni du CN, ni d’aucun de ses groupes ressource qui pourrait travailler avec un peu de recul. C’est naturellement que le nom de Bernard BODA nous est venu. Fidèle à l’AE-EPS depuis de nombreuses années (il a coordonné le Dossiers n°2, et participé comité de lecture de la Revue), ancien proviseur adjoint, professeur à l'UFRSTAPS, IA-IPR honoraire à Clermont-Ferrand, il nous a paru être le mieux placé pour coordonner un travail de synthèse et de mise en forme d’une positon officielle de l’AE-EPS afin de répondre à l’invitation de Pierre Mathiot, chargé de mission par le Ministre de l’Education national.

Pour engager ce travail, nos groupes ressource mais aussi des personnes qualifiées ont répondu à un certain nombre de questions avancées par le BN. Puis les régionales ont participé aux débats du vendredi 17 novembre à partir des exposés présentés par les membres du BN sur les différents rapports récents concernant le lycée et le bac mis en relation avec le projet d’E. MACRON à la Présidentielle et les diverses déclarations dans la presse. Le travail s'est poursuivi ensuite par un atelier de réflexion le samedi 18 novembre, puis des échanges par mail entre le BN et Bernard BODA.

Bernard BODA (coordonnateur de la commission), David MACAL (Secrétaire national), Jean-Baptiste CHIAMA (coordination de la révue "Enseigner l'EPS") et moi-même, seront présents à cette invitation.

Le texte est écrit et il est actuellement en cours de validation par un CN exceptionnel. Nous le mettrons en ligne dès que possible.

 
François Lavie
Président de l'AE-EPS